Site officiel de la Ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

Café citoyen du Sampiero : Foire aux questions

Caffè citatinu di u Sampieru : eccu tutti i vostri dumandi
Les Cafés Citoyens fournissent l’occasion d’échanges privilégiés entre les habitants des quartiers et les élus, ainsi que les directeurs des services de la Ville et de la Communauté d’agglomération du Pays ajaccien. Retour sur les questions et les réponses qui ont été apportées lors du Café Citoyen organisé à l'école Sampiero.



Proximité/Transport/Habitat/Collecte déchets
 
1/ Q : Le trottoir situé sur le cours Napoléon, entre l’avenue Beverini-Vico et la rue Sainte Lucie est en mauvais état à cause des racines des arbres. Est-il possible de procéder à sa réfection ?
R : Les services techniques de la Ville procèderont très prochainement à la réfection de cette portion de trottoir. Les travaux débuteront en novembre pour une durée d’environ 6 mois, ils prendront en compte les réseaux en sous-sol ainsi que le renouvellement de l’éclairage et le remplacement des arbres malades.
 
2/ Q : Est-il possible de poser des éclairages au niveau de l’avenue Jean-Jérôme Levie ?
R : En effet, lors des travaux de réfection des trottoirs de l’avenue Jean-Jérôme Levie dernièrement réalisés, des réservations ont été prévues pour l’installation des mâts dans le cadre du renouvellement de l’éclairage public.
 
3/ Q : Au n° 12 de l'avenue Beverini-Vico, est-il possible de retirer les bacs d’ordures ménagères sous les fenêtres ?  
R : La Direction de l’Environnement de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien, en charge de la collecte des déchets, a été sollicitée afin de remédier à cette situation.
 
4/ Q :  Les motos stationnent sur le trottoir de l’avenue Beverini-Vico, est-il possible qu’une intervention soit effectuée par la Police Municipale ?    
R : La Ville a augmenté son offre de stationnement pour les deux roues motorisées de 150 places entre 2021 et 2022, afin de palier le stationnement anarchique sur les trottoirs. Actuellement, environ 500 places sont à disposition sur le centre-ville. Cette action s’inscrit dans le cadre du programme « Action Cœur de Ville » et en cohérence avec le Schéma Directeur du Stationnement en cours.
La Police Municipale est informée de la situation et procédera à des opérations ponctuelles afin d’améliorer la situation.
Plus d’information sur le lien suivant : https://www.ajaccio.fr/Stationnement-des-deux-roues-en-centre-ville-plus-d-offres-de-stationnement-pour-moins-d-incivilites_a10515.html.
 
5/ Q : Il y a des remontées nauséabondes récurrentes avenue Beverini-Vico depuis plus d’un an, est-il possible d’envisager une solution afin d’y remédier ?   
R : Le signalement a été transmis à la Direction de l’Eau et de l’Assainissement de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien afin de trouver la cause de ce problème et de faire le nécessaire pour stopper ces nuisances.
 
6/ Q : Le tri du verre, par les commerçants ainsi que sa collecte par le camion produisent des nuisances sonores sur le boulevard du Roi Jérôme. Est-il possible d’étudier une solution afin de réduire ces nuisances ?    
R : La Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien a mis en place une collecte spécifique du verre à l’attention des plus gros producteurs, tels que les cafetiers, hôteliers et restaurateurs. C’est l’association d’insertion « DEFI Verre » (04 95 21 78 81) qui assure la livraison et la maintenance des bacs dédiés. L’association permet ainsi l'insertion par le travail, tout en agissant pour l’environnement. Le règlement de collecte prescrit aux commerçants de remiser les bacs à verres dans leurs locaux afin, justement, d’éviter tout désordre sur le domaine public, ce qui n’est pas toujours respecté. L’étude d’optimisation de la collecte des déchets actuellement menée par la CAPA traitera cette problématique.
 
7/ Q : Il a été constaté que des motos roulent sur le trottoir de la place Campinchi, notamment au niveau du marché pour éviter le trafic, tout comme la prise à contre-sens par certains maraichers de la rue François Corbellini. Qu’est-il possible de faire ?
R : La Police Municipale procèdera à des contrôles plus réguliers afin de verbaliser les contrevenants.
La Direction du Commerce et de l’Artisanat, en charge de la gestion du marché, va sensibiliser les maraîchers à cette situation anarchique.  
 
8/ Q : Dans la rue Fesch, la collecte des déchets est réalisée à des horaires inadaptés et le nettoyage par les machines à des heures très matinales, (5 heures). Est-il possible d’opérer à des horaires différents et de procéder plus régulièrement au nettoyage des points de collecte des ordures ménagères ?
R : La Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien  a conscience que la propreté du centre-ville, cité génoise, centre-ville, quartier Sainte Lucie, reste un sujet sensible, fragile et perfectible, malgré la coordination avec les services de la Propreté Urbaine de la Ville par le biais d’une synchronisation de leur travail de terrain, le déploiement de moyens humains et matériels importants et des rencontres régulières entre les encadrants. La CAPA envisage d’arrêter la collecte en sacs d'ici la fin 2024 pour déployer une nouvelle organisation sur la base de l'apport volontaire. La mise en œuvre de ce projet nécessite du temps car l'ensemble des collectes du territoire devra être repensé.
Afin d’améliorer la situation, la CAPA a lancé une étude d’optimisation des collectes qui visera à :
  • Améliorer le service rendu et rationaliser l’organisation ;
  • Mieux maîtriser les coûts ;
  • Moderniser les outils de gestion.
Cette étude engage la CAPA sur plusieurs mois. Aussi, dans l’attente de son aboutissement les services proposent une organisation intermédiaire, s’appuyant sur les moyens à disposition, de manière à apporter des améliorations rapides et des réponses aux requêtes des habitants sur ce secteur.
La collecte en sacs occasionne des nuisances liées au non-respect des horaires de sortie des déchets par les résidents et commerçants :
  • Présence de sacs à toute heure sur le domaine public ;
  • Déchets éparpillés par les goélands ;
  • Prolifération de rongeurs.
La plage 19 heures à 20 heures pour la sortie des sacs était trop restreinte et beaucoup de résidents et de commerçants se plaignaient de cette situation et réclament la réinstallation des bacs. Par conséquent, la CAPA a réorganisé les collectes en deux temps pour limiter les dépôts constants de déchets sur la voie publique : le matin entre 5 heures et 9 heures 30 pour les particuliers et professionnels et le soir entre 19 heures et 22 heures pour les professionnels uniquement.
 
9/ Q : Peut-on supprimer le banc situé au n°69 du cours Napoléon en raison des nuisances qu’il génère ?
R : Cette portion de trottoir entre l’avenue Beverini-Vico et la rue Sainte Lucie sera refaite prochainement, le positionnement du mobilier urbain, dont les bancs, sera repensé.
 
10/ Q : Des véhicules stationnent régulièrement au 10, rue Michel Bozzi. Au droit d’un garage. Est-il possible de trouver une solution afin d’y remédier ?  
R : Les services techniques procèderont à un aménagement afin d’améliorer la situation.   
 
11/ Q : Au niveau de l’impasse Masseria, le stationnement gênant qui se fait la nuit par différents véhicules constitue un risque potentiel pour l’accès des services d’urgence en cas d’incendie ou autre évènement.  
R : Le stationnement dans cette portion de voie est organisé par un marquage au sol règlementaire, il s’agit d’un problème de stationnement anarchique dont a été informé la Police Municipale et la Police Nationale pour que soient effectués des contrôles réguliers.
 
12/ Q : Une intervention était prévue depuis le printemps par les services d’EDF afin de procéder à un rebouchage du trottoir du boulevard Masseria après travaux sur le réseau. Celui-ci n‘a toujours pas été effectué. Il y a un risque important de chute pour les piétons.  
R : L’entreprise en charge des travaux pour EDF a effectué des fouilles dans le cadre d’une intervention d’urgence. Lors d’une récente réunion sur site avec les services de la Ville, il a été convenu que les travaux de réfection du trottoir devaient être réalisés dans les meilleurs délais. Nous avons relancé le concessionnaire.
 
13/ Q : Est-il possible d’installer des bancs dans les rues perpendiculaires à l’avenue Beverini-Vico pour permettre aux personnes fragiles de se reposer durant leur ascension ?
R : Des bancs sont déjà positionnés sur le boulevard Jérôme et Barthélémy Maglioli de part et autres de l’avenue Beverini-Vico. Les trottoirs des rues Michel Bozzi et Hyacinthe Campiglia sont trop étroits pour permettre l’implantation de bancs.  Les services techniques étudieront la possibilité d’implanter des bancs supplémentaires dans le secteur en fonction de la topographie des lieux.
 
14/ Q : Des poubelles souvent éventrées, en nombre insuffisant on y voit des rats, des goélands et des sangliers. A quand un retour des containers dans la rue Fesch et des sanctions pour les gens dont les incivilités sont récurrentes ?   
R : La lutte contre les incivilités est une priorité de la municipalité. La Police intercommunale, la Police Municipale, la Direction de la Propreté Urbaine et de l’Environnement de la CAPA travaillent de concert afin d’apporter des solutions à cette problème récurrente sur tout le territoire communal. Un nombre important de verbalisations a été dressé ces derniers mois à l’issue d’opérations de surveillance du territoire. L’incivisme d’une minorité de nos concitoyens participe de cette situation prégnante.
Le Service Communal d’Hygiène et Santé procède régulièrement à des opérations de dératisation sur le secteur qui doivent être complétées par l’action des copropriétés sur leurs parties privées.
La prolifération des sangliers sur la commune est un sujet dont le Préfet a été saisi par le Maire et pour lequel un plan de lutte est en cours d’élaboration entre les services de l’Etat, la Ville et la CAPA.
 
15/ Q : L’arrivée des bateaux de croisières comme ceux du fret, est source de nuisances. Ne serait-il pas possible de déplacer les navires de fret à Saint Joseph et de limiter la taille des bateaux de croisières car on constate de la suie sur les voitures et même dans les intérieurs des immeubles alentours. Une pollution récurrente pour la santé des citoyens.   
R : Pour rappel, au mois de juin 2019, la Ville d’Ajaccio, par l’intermédiaire de Laurent Marcangeli, interpellait déjà les autorités publiques compétentes (Chambre de Commerce et d'Industrie de Corse, Collectivité de Corse, État) au titre du transport et de la navigation maritime, et de l’exploitation du port de Commerce, sur les pollutions générées par les navires de croisière dans le golfe d’Ajaccio.
En réponse aux tribunes et interpellations publiques multiples de Laurent Marcangeli, Josiane Chevalier, alors préfète, organisait en octobre 2019 une première table-ronde réunissant tous les acteurs du secteur. À l’issue de cette rencontre, tous les participants s’accordaient sur l’urgence de limiter ces pollutions et sur la nécessité de recueillir des données fiables et objectives, tant sur les nuisances environnementales que sur les retombées économiques relatives à l’accueil de ces navires dans les ports de Corse.
La crise du Covid-19 ayant par la suite réduit le rythme des réunions initialement prévues, la problématique demeure. Par conséquent, dès l’été dernier, le maire d’Ajaccio, Stéphane Sbraggia, a relancé par courrier un appel à la mobilisation des pouvoirs publics sur ce sujet conforté par les très nombreuses vagues de contestation menées contre cette industrie sur une grande partie des côtes méditerranéennes.
La Ville d’Ajaccio a toujours martelé sa volonté d’aboutir à la définition d'un modèle équilibré du secteur de la croisière en Corse, conciliant les enjeux environnementaux, économiques et sociaux, sans les opposer.
C’est pourquoi le maire d’Ajaccio a proposé une motion votée à l’occasion du conseil municipal d’octobre dernier, en faveur de la mise en application d’une réglementation environnementale stricte dans le cadre de l’accueil de navires de croisières.
À ce titre, la Municipalité s’est prononcée :
  1. En faveur de l’adhésion pleine et entière de la Ville d’Ajaccio à la « Charte croisière durable Méditerranée » et sa mise en application dès que possible
  2. Sur l’obligation systématique pour toutes les compagnies maritimes de respecter cette charte (préalable à tout amarrage dans le port d’Ajaccio)
  3. Sur la création d’une mission indépendante de contrôle et d'évaluation, pour vérifier l’application concrète de cette nouvelle réglementation
  4. Sur l’autorisation donner au maire d’Ajaccio de solliciter un droit de regard sur le planning prévisionnel des croisières afin de favoriser l’étalement de la saison 
  5. Sur l’autorisation donnée au maire d’Ajaccio de refuser l'accès au port de Commerce à tout navire présentant un risque élevé pour l’environnement ou la santé publique.
 La Ville d’Ajaccio est désormais en attente de propositions opérationnelles devant émaner des institutions compétentes en la matière précédemment citées.
 
16/ Q : Qu’en est-il de la rénovation de la rue Fesch ?
R : Le réaménagement de la rue Fesch, ainsi que de ses perpendiculaires fait partie d’une opération globale de requalification dans le cadre du projet « cœur de ville ». Celui-ci est en cours d’étude par les services de la Ville.
 
17/ Q : Pourquoi l’ « Aiaccina » ne passe plus dans la rue Fesch ?
R : La rue Fesch étant une zone piétonne avec une fréquentation importante, les conditions de circulation de l’« Aiaccina» y sont extrêmement compliquées et suscitent un problème majeur de sécurité.
 
18/ Q : Serait-il possible de se concerter avec les commerçants afin qu’ils n’aient plus la décision de qui entre et sort de la rue Fesch. En effet, en cas d’urgence, les pompiers ne peuvent pas passer.
R : La décision d'ouvrir ou de fermer la rue Fesch à la circulation n'appartient bien entendu pas aux commerçants. La circulation dans la rue Fesch et ses perpendiculaires fait l’objet d’un arrêté municipal et d’un contrôle par bornes d’accès géré par le centre de supervision urbain de la Police Municipale. Par ailleurs, plusieurs procédures d'infraction sont en cours d’instruction pour encombrement de la voirie.
 
19/ Q : Les terrasses des commerçants sur le boulevard du Roi Jérôme posent problèmes. En effet, on assiste à une étendue de celles-ci dans la durée et l’espace, ce qui empêche le bon stationnement des véhicules et la circulation des piétons, personnes à mobilité réduite et poussettes, ce qui peut être non conforme à la règlementation. Les véhicules, pour la plupart, stationnent en double file et les gérants des commerces s’octroient le privilège du stationnement empêchant celui des visiteurs.     
R : Les estrades saisonnières sont autorisées par arrêté municipal du 15 avril au 31 octobre dans le cadre du règlement d’occupation du domaine public. Concernant les terrasses sur les trottoirs, les agents du service Gestion du Domaine Public sont mobilisés pour des rappels à la règlementation et à des constats d'infraction lorsque nécessaire.
Le sujet du stationnement des véhicules en double file constitue une infraction du code de la route que les agents de la Police Municipale tentent de gérer au quotidien, ce qui malheureusement ne décourage pas certains contrevenants récidivistes.
 
20/ Q : Malgré des progrès constatés, des problèmes de nettoyage et de dépôts sauvages persistent rue Jean-Baptiste Marcaggi.  En effet, les commerçants et les habitants confondent trottoirs et poubelles !
R : La Direction de la Propreté Urbaine est effet sollicitée régulièrement via Allô Mairie pour des désordres constatés dans cette rue, en complément, les Polices Municipale et Intercommunale y effectuent des contrôles ponctuels. La Direction de l’Environnement de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien pourra également programmer le passage de ses ambassadeurs sur tout le secteur pour rappeler aux riverains et aux commerçants le règlement de collecte.
Plus d’information sur la collecte des déchets sur le lien suivant :https://www.ca-ajaccien.corsica/collecte-des-dechets/
 
21/ Q : Les PAV (point d’apport volontaire) sont mal positionnés pour les riverains. Serait-il possible de procéder à un changement d’emplacement et par la même occasion savoir qui peut avoir accès au PAV biodéchets ? De plus, est-il possible de sensibiliser le jeune public, afin de lui inculquer les règles de collecte et de gestion pour un environnement plus sain ?   
R : La demande de déplacement des PAV a été transmise à la Direction de l’Environnement de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien.
Plus d’information sur le tri sur le lien suivant : https://www.ca-ajaccien.corsica/les-bornes-de-tri/  
L’idée de sensibiliser plus régulièrement les jeunes est en effet une idée qui peut être prise en compte par les services de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien.
 
22/ Q : Serait-il possible de changer les trois bancs de la rue Fesch sur la portion entre la boulangerie « Galeani » jusqu’à la bijouterie ainsi que les jardinières en les remplaçant par des jardinières actuelles sur pieds qui seraient plus dans le style de la rue Fesch. Et ainsi profiter de quelques aménagements supplémentaires qui seraient bénéfiques à l’image du quartier ?
En effet, en ce qui concerne les bancs actuels, en pierre, sont dangereux en cas de chute, les angles sont saillants et donc inadaptés au regard des nombreuses personnes âgées riveraines.  
Pour les commerçants situés sur cette partie de la rue Fesch, il serait nécessaire de créer un espace de livraison.

R : Le renouvellement du mobilier de la rue Fesch est prévu dans le cadre de « l’Action Cœur de Ville » actuellement à l’étude.
La configuration de cette rue piétonne ne permet pas la création d’aires de livraisons, par conséquent, la circulation, et notamment les livraisons, ne sont autorisées que de 6 heures à 11 heures par arrêté municipal.   
 
23/ Q : Il y a beaucoup de bruits de motos sur le cours Napoléon, pouvez-vous y faire quelque chose ?
R : Consciente des désagréments qu’occasionne le bruit des motos, la Ville s’est équipée d’un sonomètre afin que des contrôles soient réalisés par la Police Nationale de façon inopinée en corrélation avec la Police Municipale. Par ailleurs, la vitesse sur le cours Napoléon est limitée à 30km/h, ce qui, outre son aspect sécuritaire, a la vertu d’apaiser les nuisances sonores liées aux véhicules motorisés. 
 
 24/ Q : Les déjections canines sont très présentes sur les trottoirs. Pouvez-vous apportez des solutions à ces problèmes quotidiens ?
R : La Ville a déployé entre 2022 et 2023 une trentaine de « Toutounet » (bornes de distribution de sacs à déjections canines munies d’une poubelle). De nouveaux dispositifs seront encore déployés au cours de l’année. De plus, deux passages des agents de la propreté urbaine sont effectués quotidiennement, matin et après-midi, et des lavages à haute pression sont réalisés lorsque nécessaire.
 
 25/ Q : Peut-on envisager de pouvoir stationner sur une courte durée pour décharger les voitures sans être verbalisé ? 
R : Le stationnement sur une voie de circulation est interdit par le code de la route, les services de la vidéo verbalisation de la Police Municipale font preuve d’indulgence et de discernement lorsqu’il s’agit d’un simple arrêt.
 
26/ Q : Il existe une navette pour aller à l’hôpital toutes les 6 minutes. C’est très bien. Mais pourrait-on envisager de mettre une navette, voire deux, en direction des centres commerciaux « Atrium » et « Leclerc » afin de permettre aux personnes âgées de s’y rendre plus facilement et ainsi éviter l’attente souvent très longue des bus de la Muvitarra ?
R : « L’Atrium » est desservi par la ligne 2 opérée par la Société Publique Locale Muvitarra, le départ de l’arrêt de la cathédrale se fait environ toutes les 20 minutes de 6h41 à 19h41.
Plus d’information sur le lien suivant : https://mobilite.muvitarra.fr/plans-lignes/
 
27/ Q : Les poubelles placées boulevard Danièle Casanova devant la Citadelle, face à la statue de Pascal Paoli et à l’école de danse sont victimes de l’incivilité des gens. Ne serait-il pas judicieux de les déplacer dans un endroit plus discret afin de préserver une belle image de notre ville ?    
R : Les poubelles auxquelles vous faites référence sont des containers enterrés, récemment réhabilités par la Direction de l’Environnement de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien. De nouvelles caméras ont été installées sur le secteur afin de permettre à la Police Intercommunale de procéder régulièrement à des opérations de surveillance, un nombre important de contrevenants ont déjà été verbalisés.
 
28/ Q : Il a été constaté que les commerçants, notamment les restaurateurs, dans la montée du tribunal, boulevard Pascal Paoli, déposent à n’importe quelle heure leurs déchets. Il serait nécessaire de pouvoir remédier à ce problème devenu récurrent.   
R : Le sujet a été transmis à la Direction de l’Environnement de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien pour faire un rappel des règles de collecte aux commerçants du secteur.  
 
29/ Q : Les chiens font leurs besoins sur la plage du Trottel. Y a-t-il une solution pour remédier à ce problème ?
R : L’interdiction des chiens sur la plage de Trottel est prévue dans le cadre de l’arrêté annuel sur la police des plages accompagné de la signalisation adaptée. Néanmoins, malgré les efforts pédagogiques réalisés et au regard de l’étendue des plages à forte fréquentation en saison estivale, le respect de cet arrêté est difficile à contrôler H24.
 
30/ Q : Les camions de livraison stationnent trop souvent à l’entrée de l’impasse Bertin, ce qui cause problème, est-il possible d’installer une borne d’accès ?
R : La requalification du cours Napoléon est en cours, cette partie a été traitée et il n’a pas été prévu d’installer de borne au niveau de cette impasse. Il s’agit d’un problème relevant des compétences de la Police Municipale qui peut être requise au 04 95 10 45 90.
 
31/ Q : Au 30, cours Napoléon, un stationnement pour personne à mobilité réduite existe. Celui-ci est très souvent occupé par des véhicules non concernés, il y a un stationnement abusif.
R : L’information est transférée à la Police Municipale et au service des ASVP (agent de surveillance de la voie publique) pour effectuer des contrôles réguliers et faire respecter la règlementation.
 
32/ Q : Nous avons constaté la fermeture de la bouche d’arrosage devant la boulangerie « Galeani », courant octobre 2023, alors que les bouches voisines ne le sont pas. Cette bouche nous est utile au nettoyage de la terrasse.

R : En raison des pénuries d’eau à l’échelon nationale, la Ville a procédé à la fermeture de certaines bouches à eau sur le domaine public. Si certaines d’entre elles sont toujours en service, la Direction des Bâtiments Communaux en gèrera leur fermeture.   
 
33/ Q : A quand un stationnement payant pour les motos ?
R : La Municipalité n’a pas dans l’immédiat prévu de faire payer le stationnement aux usagers de deux roues motorisées.
 
34/ Q : Serait-il possible de réaliser des aménagements paysagers sur les boulevards Lantivy, Pascal Rossini et Fred Scamaroni ainsi que du côté de la place Miot ?
R : Des travaux sont en effet prévus prochainement sur les boulevards Pascal Rossini et Lantivy afin d’améliorer le cadre de vie des riverains.
Une étude de requalification du secteur comprenant les boulevards Fred Sacmaroni et Sylvestre Marcaggi est actuellement à l’étude.
Enfin, la promenade Matisse, qui longe la place Miot jusqu’à Trottel, a subi de nombreux dommages lors des dernières tempêtes, elle sera prochainement réhabilitée avec des végétaux mieux adaptés aux embruns. Enfin,
 
35/ Q : Nous constatons un déficit de bancs d’un côté du boulevard François Salini, serait-il possible d’en implanter des supplémentaires ?
R : Le sujet sera présenté en commission technique de proximité, nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la décision qui sera prise.
 
36/ Q : Il a été demandé un passage piéton et un feu « à bouton poussoir » devant l’école élémentaire Annexe, cours Général Leclerc, qu'en est-il ?
R : La Ville a engagé des travaux de sécurisation des abords des écoles en réalisant différents types d’aménagements : avancées de trottoir, plateaux traversants, renforcement de la signalisation… Des « Papys & Mamies Prudence » ont également été recruté pour accompagner les traversées de chaussée en complément de la présence de la Police Municipale aux heures d’entrées et sorties des classes. L’école « Annexe » bénéficie de ces dispositifs.
Plus d’information sur le lien suivant : https://www.ajaccio.fr/Travaux-de-securisation-aux-abords-des-ecoles_a8953.html.    
 
37/Q : Rue des Halles, les nuisances sonores générée par les activités commerciales sont récurrentes, y a-t-il possibilité de trouver une solution ou un compromis afin que la diffusion de musique diminue ou s’arrête à une heure plus convenable ? Une pétition a été faite par les riverains.
R : La diffusion de musique amplifiée relève à la fois des pouvoirs de police du Maire et de ceux du Préfet, lequel est le seul à pouvoir décider de sanctions administratives (interdiction de diffusion, fermeture administrative, etc…)
En effet, suite à une pétition de voisinage, le Service Communal Hygiène et Santé a programmé, à deux reprises, des mesures sonométriques nocturnes au domicile des plaignants :
  • La première mesure réalisée s’est révélée concluante. S’agissant de musique diffusée à l’intérieur du bâtiment, les résultats sonométriques ont été transmis au syndic de copropriété et à la Préfecture. L’établissement concerné a fermé depuis.
  • La seconde mesure a finalement été refusée par la personne qui avait sollicité les services.
A ce jour, plus aucune demande n’a été formulée, ni d’autorisation donnée pour des enregistrements.
Soucieuse de cette situation, la Ville, à l’initiative du Premier Adjoint au Maire, va organiser au mois de novembre un cycle de réunions à destination à la fois des commerçants et des riverains de la rue des Halles afin de faire émerger des pistes d’amélioration.
Dans l’attente, les habitants incommodés par les nuisances sonores peuvent écrire à M. le Maire et M. le Préfet pour faire enregistrer leurs doléances. Par ailleurs, les plaignants doivent solliciter les équipages de la Police Nationale pour faire constater le bruit lorsqu’il se produit, de même pour d’éventuelles ouvertures tardives (au-delà de 2 heures du matin).
Plus d’information auprès du Service Communal Hygiène et Santé au 04 95 51 78 50 ou par mail à l’adresse : hygiène@ville-ajaccio.fr
 
38/ Q : Il a été remarqué une perte de dynamisme commercial en centre-ville entrainant une dévalorisation des biens, une location sans doute abusive de logement via la plateforme AIRBNB et une situation difficile pour les commerçants.   
R : L’observatoire du commerce et de la consommation de la Ville et l'étude “Shop'in” menée par le bureau d'étude AID présentent le diagnostic suivant :
  • Un taux de vacances commerciale dans la moyenne des villes de la même strate
  • Un taux de vacance en hyper centre <10% et de 13% sur tout le périmètre de l'étude, donc 87% des locaux commerciaux occupés. Taux de vacance stable depuis 2017 et qui constitue finalement un taux structurel (locaux non remis sur le marché par exemple)
  • Une majorité d'enseignes indépendantes qui sont moins soumises aux restructurations et qui perdurent davantage donc dans le temps
  • Une bonne dynamique de la consommation avec une augmentation régulière de la population et donc de la clientèle
  • Une clientèle dans le centre-ville avec un pouvoir d'achat élevé (niveau de vie supérieure à la moyenne nationale et régionale)
Pour finir, cette étude démontre qu'il n'y a pas de dévalorisation des biens, au contraire, notamment sur les locaux commerciaux. En effet, les valeurs locatives sont en l’occurrence supérieures à la moyenne des villes comparables et en décalage vis-à-vis des valeurs insulaires.
 
Concernant le sujet de la location des meublés, Ajaccio, en effet, n’échappe pas à ce phénomène et à son évolution qui produit de nombreux effets négatifs sur le marché de l’immobilier.
De ce fait, le développement de l’offre de meublés de tourisme constitue un point de vigilance important pour la Ville pour favoriser l’accès des ajacciens au logement.
Une délibération en date du 26 avril 2021 a par ailleurs été adoptée par le Conseil Municipal d’Ajaccio qui approuvait l’engagement de démarches visant à encadrer et réguler les meublés de tourisme sur le territoire communal et à porter la taxe d’habitation sur les résidences secondaires (THRS) au taux maximal de 60% en 2019.
Un diagnostic a permis d’évaluer de façon précise les conséquences des mesures de régulation susceptibles d’être mises en place. Le résultat de cette étude met en relief la complexité de ce sujet sur lequel la Ville d’Ajaccio entend avancer de façon très volontariste, mais qui se heurte à des difficultés d’ordre juridique et budgétaire pesantes.
Si la Ville d’Ajaccio entend aller dans le sens d’un encadrement plus strict des meublés de tourisme sur son territoire, il ressort que, dans les communes de moins de 200 000 habitants où elle est facultative, cette procédure d’autorisation administrative de changement d’usage (le fait de louer une résidence secondaire à des fins touristiques étant considéré comme constitutif d’un changement d’usage), est soumise à une forte instabilité juridique.
Par ailleurs, il apparaît que le dispositif d’encadrement et de régulation a des conséquences importantes sur le produit de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires. Un élément qui impacte nécessairement le budget des villes concernées.
Dans ce contexte, la Municipalité s’efforce d’avancer sur un dispositif de régulation des meublés de tourisme qui soit à la fois pérenne et efficace.
A ce titre, elle ne peut que se féliciter de l’initiative prise par plusieurs parlementaires, au mois de mai dernier, qui ont présenté des propositions destinées à mieux encadrer les locations de courte durée.
 
39/ Q : Sur le cours Napoléon, les places de stationnement manquent cruellement. La Ville a-t-elle un ou plusieurs projets afin de solutionner ce problème et répondre aux attentes des Ajacciens habitant en centre-ville ?
R : En effet, plusieurs projets sont définis et vont être développés prochainement par la Ville, ils rentrent dans le cadre du Plan de Déplacement Urbain (PDU). Des présentations de projets seront faites afin de répondre aux questions de nos administrés :  
  • La Galerie Napoléon fera l’objet d’une réfection totale pour la transformer en parking de 60 places
  • Le parking Diamant fera également peau neuve avec 200 places supplémentaires
  • Le 15 juillet dernier, le Maire, Stéphane Sbraggia, a inauguré le parking de la Miséricorde offrant 200 places supplémentaires de stationnement désormais disponibles et directement connectées au cours Napoléon par des navettes gratuites effectuant des rotations toutes les 6 minutes
  • Le « Téléporté » et l’aménagement du parking de Saint Joseph à l’entrée de Ville complèteront ces projets
Plus d’information sur le lien suivant : https://www.ca-ajaccien.corsica/plan-de-deplacements-urbains-pdu-2/.
    
40/ Q : Nous rencontrons différents problèmes rue des Halles : réseau d’assainissement obsolète, occupation du domaine public par les terrasses, incivilités liées aux déchets entrainant des problèmes d’hygiène.
R : Le projet de requalification du boulevard du Roi Jérôme et de la rue des Halles englobant la rénovation des réseaux est en cours. L’étude de la maîtrise d’œuvre a démarré en septembre 2023 à la suite d’études préalables indispensables telles que le levé topographique et le diagnostic des réseaux existants. Avant la fin de l’année une réunion de présentation du projet sera programmée avec les commerçants et les habitants. Le dépôt du permis d’aménager sera déposé fin janvier, l’instruction durera 5 mois. La première phase de travaux est programmée d’octobre 2024 à avril 2025 et la 2ème phase est prévue d’octobre 2025 à avril 2026.
Ces travaux auront pour objet de :
  • La reprise de l’ensemble des réseaux de la zone afin de gérer les désordres actuels
  • La reprise des trottoirs et de la chaussée
  • La végétalisation des rues
  • La mise en place de mobilier urbain
  • La restructuration du principe de collecte des ordures
Il est à noter que le phasage des travaux n’est pas encore affiné mais sera conçu de façon à ne pas impacter les commerçants ou habitants trop longtemps en avançant par petits tronçons afin de libérer l’espace le plus vite possible.
 
41/ Q : Les commerçants de la rue Fesch demandent l’installation de containers recyclables au niveau de la rue de Coubertin et du boulevard Sampiero. Ils signalent également l’absence de containers au niveau de la place Abbatucci et des incivilités récurrentes aux angles des rues des 3 Marie et Pierre de Coubertin et au 7, boulevard Sampiero.   
R : La demande a été transmise à la Direction de l’Environnement de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien pour information et pour l’intégrer dans la réflexion globale en cours sur le déploiement des bacs de tri en centre-ville.
 
42/ Q : Les feux tricolores du boulevard Sampiero sont dangereux, surtout la nuit à cause de la vitesse excessive des véhicules. Pourriez-vous installer un dos d’âne ?
R : Le sujet sera présenté en commission technique de proximité, nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la décision qui sera prise.
 
Éducation, culture, sports
 
43/ Q : Si l’on souhaite créer et imaginer une association sportive en ville (football) pour les enfants, est-il envisageable de disposer d’équipements extérieurs ? Un city stade en centre-ville ?  
R : Actuellement, la Municipalité ne dispose pas en centre-ville du foncier nécessaire à la création d’un stade de foot pour des entrainements. Néanmoins, il est possible d’utiliser le futur terrain qui sera accessible après les travaux du bassin de rétention de la rue Nicolas Peraldi. Concernant la création d’un « city stade », nous allons lancer une réflexion pour son implantation soit sur l’emprise du futur « éco-quartier » de la Miséricorde ou soit sur la plateforme du complexe Pascal Rossini.
 
44/ Q : Pour sécuriser et améliorer la vie de nos enfants, il serait nécessaire de rénover l’aire de jeux d’Elisa à côté du marché, lieu très fréquenté par de nombreuses familles ajacciennes.
: Des travaux de réaménagement de cette aire de jeux sont prévus en 2024 par la Direction Générale des Services Techniques dont relève la compétence.
 



Nos coordonnees
Accueil Hôtel de Ville

Responsable : Stéphane Sbraggia, Maire Avenue Antoine Serafini 20304 Ajaccio cedex - BP 412 Tél : 04.95.51.52.53

Navigation

Les élus

 

Affichage règlementaire

Procès Verbaux

Ordres du jour & Délibérations

Séance du 22 février 2024 Délibération du 26 janvier 2024 Délibérations du 30 novembre 2023 Délibérations du 15 décembre 2023 Délibérations du 19 octobre 2023 Délibérations du 18 juillet 2023 Délibérations du 29 juin 2023 Délibérations du 26 mai 2023 Délibérations du 13 avril 2023 Délibérations du 27 mars 2023 Délibérations du 15 février 2023 Délibérations du 1 février 2023 Délibérations du 16 décembre 2022 Délibérations du 25 novembre 2022 Délibérations du 25 octobre 2022 Délibérations du 14 septembre 2022 Délibérations du 18 juillet 2022 Délibérations du 23 juin 2022 Délibérations du 25 avril 2022 Délibérations du 28 mars 2022 Délibérations du 23 mars 2022 Délibération du 16 février 2022 Délibérations du 2 février 2022 Délibérations du 20 décembre 2021 Délibérations du 29 novembre 2021 Délibérations du 25 octobre 2021 Délibérations du 18 octobre 2021 Délibérations du 27 septembre 2021 Délibérations du 26 juillet 2021 Délibérations du 5 juillet 2021 Délibérations du 29 avril 2021 Délibérations du 26 avril 2021 Délibrations du 29 mars 2021 Délibérations du 8 mars 2021 Délibérations du 22 février 2021 Délibérations du 01 février 2021 Délibérations du 25 janvier 2021 Délibérations du 17 décembre 2020 Délibérations du 23 novembre 2020 Délibérations du 27 octobre 2020 Délibérations du 28 septembre 2020 Délibérations du 20 juillet 2020 Délibérations du 29 juin 2020 Délibérations du 8 juin 2020 Délibérations du 23 mai 2020 Délibérations du 20 janvier 2020 Délibérations du 25 novembre 2019 Délibérations du 1er octobre 2019 Délibérations du 26 juin 2019 Délibérations du 28 mai 2019 Délibérations du 29 avril 2019 Délibérations du 15 avril 2019 Délibérations du 25 mars 2019 Délibérations du 25 février 2019 Délibérations du 28 janvier 2019 Délibérations du 28 novembre 2018 Délibérations du 17 décembre 2018 Délibérations lundi 05 novembre 2018 Délibérations du 12 novembre 2018 Délibérations du 24 septembre 2018 Délibérations du 30 juillet 2018 Délibérations du 27 juin 2018 Délibérations du 28 mai 2018 Délibérations du 23 avril 2018 Délibérations du 27 mars 2018 Délibérations du 19 février 2018 Délibrations du 29 janvier 2018 Délibérations du 18 décembre 2017 Délibérations du 27 novembre 2017 Délibérations du 06 novembre 2017 Délibérations du 25 septembre 2017 Délibérations du 31 juillet 2017 Délibérations du lundi 29 mai Délibérations du 26 avril 2017 Délibérations du 18 avril 2017 Délibérations du 27 janvier 2017 Délibérations du 19 décembre 2016 Délibérations du 7 novembre 2016 Délibération du 13 octobre 2016 Délibérations du 26 septembre 2016 Délibérations du 1er août 2016 Délibérations du 16 février 2015 Délibérations du 26 juin 2017 Délibérations du 8 février 2015 Délibérations du 13 mars 2017 Délibérations du 9 mars 2015 Délibérations du 23 mars 2015 Délibérations du 27 juin 2016 Délibérations du 30 mai 2016 Délibérations du 25 avril 2016 Délibérations du 21 mars 2016 Délibérations du 22 février 2016 Délibérations du 25 janvier 2016 Délibérations du 21 décembre 2015 Délibérations du 26 novembre 2015 Délibérations du 26 octobre 2015 Délibérations du 28 septembre 2015 Délibérations du 27 juillet 2015 Délibérations du 6 juillet 2015 Délibérations du 1er juin 2015 Délibérations du 27 avril 2015 Délibérations du 7 avril 2015  

Comptes rendus des conseils municipaux

Séance du 23 juin 2022 Séance du 25 avril 2022 Séance du 28 mars 2022 Séance du 23 mars 2022 Séance du 16 février 2022 Séance du 2 février 2022 Séance du 20 décembre 2021 Séance du 29 novembre 2021 Séance du 25 octobre 2021 Séance du 18 octobre 2021 Séance du 27 septembre 2021 Séance du 26 juillet 2021 Séance du 5 juillet 2021 Séance du 29 avril 2021 Séance du 26 avril 2021 Séance du 29 mars 2021 Séance du 8 mars 2021 Séance du 22 février 2021 Séance du 01 février 2021 Séance du 25 janvier 2021 Séance du 17 décembre 2020 Séance du 23 novembre 2020 Séance du 27 octobre 2020 Séance du 28 septembre 2020 Séance du 20 juillet 2020 Séance du 29 juin 2020 Séance du 8 juin 2020 Séance du 20 janvier 2020 Séance du 25 novembre 2019 Séance du 01 octobre 2019 Séance du 26 juin 2019 Séance du 28 mai 2019 Séance du 29 avril 2019 Séance du 15 avril 2019 Séance du 25 mars 2019 Séance du 25 février 2019 Séance du 28 janvier 2019 Séance du 17 décembre 2018 Séance du 28 novembre 2018 Séance du 12 novembre 2018 Séance du 5 novembre 2018 Séance du 24 septembre 2018 Séance du 30 juillet 2018 Séance du 27 juin 2018 Séance du 28 mai 2018 Séance du 23 avril 2018 Séance du 27 mars 2018 Séance du 19 février 2018 Séance du 29 janvier 2018 Séance du 18 décembre 2017 Séance du 27 novembre 2017 Séance du 06 novembre 2017 Séance du 25 septembre 2017 Séance du 31 juillet 2017 Séance du 26 juin 2017 Séance du 29 mai 2017 Séance du 26 avril 2017 Séance du 18 avril 2017 Séance du 13 mars 2017 Séance du 27 janvier 2017 Séance du 19 décembre 2016 Séance du 7 novembre 2016 Séance du jeudi 13 octobre 2016 Séance du lundi 26 septembre 2016 Séance du lundi 1er août 2016 Séance du lundi 27 juin 2016 Séance du lundi 30 mai 2016 Séance du lundi 25 avril 2016 Séance du lundi 21 mars 2016 Séance du lundi 22 février 2016 Séance du lundi 25 janvier 2016 Les comptes rendus des conseil...  

Recueil des actes administratifs

Juin 2022 Mai 2022 Avril 2022 Mars 2022 Fevrier 2022 Janvier 2022 Décembre 2021 Novembre 2021 Octobre 2021 Septembre 2021 Août 2021 Juillet 2021 Juin 2021 Mai 2021 Février 2021 Janvier 2021 Avril 2021 Mars 2021 Juin 2020 Avril 2020 Mars 2020 Août 2020 Septembre 2020 Octobre 2020 Décembre 2020 janvier 2020 Juillet 2020 février 2020 Novembre 2020 Mai 2020 Décembre 2019 Octobre 2019 Novembre 2019 Septembre 2019 Août 2019 Juillet 2019 Juin 2019 Février 2019 Mai 2019 Avril 2019 Mars 2019 Janvier 2019 Décembre 2018 Novembre 2018 Octobre 2018 Septembre 2018 Août 2018 Juin 2018 Juillet 2018 Mai 2018 Avril 2018 Mars 2018 Janvier 2018 Février 2018 Décembre 2017 Novembre 2017 Octobre 2017 Septembre 2017 Août 2017 Juillet 2017 Juin 2017 Avril 2017 Mai 2017 Mars 2017 Février 2017 Janvier 2017 Décembre 2016 Novembre 2016 Octobre 2016 Septembre 2016 Juillet 2016 Août 2016 Juin 2016 Mai 2016 Avril 2016 Mars 2016 Février 2016 Janvier 2016 Le recueil des actes administratifs  

Formalités Électorales

Tribune de l'opposition

Publicité extérieure

Actualités de la ville

 

Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Bibliothèque d'Ajaccio Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->