Site officiel de la ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

Site officiel de la ville d'Ajaccio
Situ ufficiali di a Cità d'Aiacciu

@VilledAjaccio Cità d'Aiacciu CitadAiacciuTv citadaiacciu

Le Lazaret-Ollandini en donation à la Ville d'Ajaccio

A famiglia Ollandini hà rigalatu u so lazaretu à a Cità d'Aiacciu stu luni 15 di ghjugnu. Sarà u museu municipali di a pittura corsa
​Ce lundi 15 juin, le maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli et le couple Ollandini ont signé l’acte de donation du Lazaret-Ollandini- musée Marc Petit au profit de la Ville d’Ajaccio. Haut lieu de la culture ajaccienne, voire régionale, le Lazaret a vocation à devenir le musée municipal de la peinture corse



Signature de l'acte de donation des époux Ollandini au profit de la Ville d'Ajaccio dans l'enceinte du Lazaret-Ollandini (Photos Ville d'Ajaccio).
Signature de l'acte de donation des époux Ollandini au profit de la Ville d'Ajaccio dans l'enceinte du Lazaret-Ollandini (Photos Ville d'Ajaccio).
11h15 ce lundi 15 juin au Lazaret. C’est sous l’ombre protectrice d’un généreux olivier que le couple Ollandini et le maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli, ont signé l’acte notarié de la donation entre vifs du Lazaret et d’une partie de ses biens mobiliers au bénéfice de la Ville d’Ajaccio. Dans l’enceinte du Lazaret Ollandini, élus municipaux, acteurs du monde culturel, personnalités politiques, amis et famille ont assisté à ce rendez-vous empreint d’une forte émotion. La Ville projette d’installer dans ce lieu exceptionnel, le musée municipal de la peinture corse sous la direction du Palais Fesch.

Porté par le premier adjoint Stéphane Sbraggia avec la direction municipale des patrimoines et du Palais Fesch-Musée des Beaux-Arts, le projet répond à la proposition de François Ollandini, qui depuis longtemps souhaite que le Lazaret ainsi que sa collection d’objets d’arts soient légués à la Ville d’Ajaccio. En grand mécène, sa volonté est que ce patrimoine remarquable lui survive et bénéficie aux Ajacciens ainsi qu’aux générations futures. Une démarche qui n’est pas sans rappeler l’œuvre du cardinal Fesch.

En ruine mais debout 
Lors d’un discours chargé en émotion, François Ollandini a exprimé ce que représente pour lui et son épouse, ce lieu unique qu’il a acheté en 1996 « en ruine mais debout ». « Nous l’avons réhabilité, restauré, réinventé, ressuscité et voilà ce qu’il est devenu … » Construit en 1848 à Aspretto, le Lazaret sert pendant plus de cent ans de lieu de quarantaine avant d’être transformé dans les années 1950 en logement précaire loué à des immigrés venus de Sardaigne. Les bâtiments qui se délabrent ont ensuite abrité peu de temps un bar mal famé. Au terme de quinze années de travaux, Marie-Jeanne et François Ollandini y installent leur résidence permanente, mais surtout en font une place majeure de la vie culturelle ajaccienne voire régionale.
 
Vie culturelle
Car on s’y déplace de loin pour assister aux différents événements organisés. Les Journées philosophiques au début des années 2000 avec comme invités Raphaël Enthoven, Michel Onfray, Michel Serres… les rencontres d’astrophysique où le public a pu écouter les conférences de quelques sommités : Stephen Hawking, Hubert Reeves ou encore Etienne Klein…. Mais aussi Jazz In Aiacciu qui a accueilli les plus grandes pointures du moment. Dans ce cadre exceptionnel qui fait face à la citadelle d’Ajaccio, François Ollandini est parvenu à y développer un espace d’échanges, de diffusion et de partage de la connaissance où se sont exprimés des regards croisés. Tombé sous le charme de l’art du sculpteur Marc Petit, François Ollandini a fondé le musée Marc Petit dont les œuvres accompagnent le parcours du visiteur du lazaret.   

Musée de la peinture corse

Grand donateur du Palais Fesch, François Ollandini a fait don à la Ville d’Ajaccio de plus de cent cinquante tableaux et du mobilier d’art. Le Palais Fesch est ainsi doté d’un département des peintures corses le plus complet et qualitatif qui soit. Selon les souhaits du mécène, la Ville fera du Lazaret le musée des peintures corses sur la base d’un projet scientifique et culturel. La majeure partie de la collection étant déjà labellisée par le ministère de la culture, le musée pourrait recevoir la labellisation « musée de France » si chère à l’amoureux des arts.
« J’ai eu trois amours : l’entreprise, Marie-Jeanne, ma femme et le Lazaret, Le Lazaret-Ollandini, musée Marc Petit, futur musée municipal de la peinture corse, va nous renvoyer à jamais à ce que nous sommes » a déclaré l’ancien gérant du groupe de transport et tourisme créé par son grand-père « ce charretier de Propriano », souligne-t-il plein d’affection en citant aussi son père, Jean, qui dès 1933 ouvre la Corse au tourisme.
 
Bien commun
« Donner à Ajaccio, est une preuve d’amour que vous faites aussi à votre ville, a ajouté Laurent Marcangeli devant le couple Ollandini près d’une de leurs petites filles venue les rejoindre. « Merci pour cette confiance, cette donation est avant tout celui d’un lien entre vous et votre ville, a poursuivi le maire soulignant un moment d’histoire. Ce lieu reflète une histoire familiale, qui aboutit aujourd’hui à une donation. Au-delà du terme juridique, il y a le geste symbolique et humain. Ce lieu entre dans le bien commun, le Lazaret restera un lieu d’échanges, de rencontres et de culture… Il y a un état d’esprit Ollandini que vous avez ancré ici par votre investissement. Nous préserverons et perpétuerons ce travail auprès de nos concitoyens. Nous nous montrerons à la hauteur de ce  à quoi vous avez donné vie ».

Face à la citadelle,​ le Lazaret fera partie des établissement patrimoniaux de la Ville d’Ajaccio qui à travers l’ambition de sa politique patrimoniale souhaite valoriser son patrimoine, son histoire et proposer une offre culturelle attractive aux Ajacciens.


 

Construit en 1848 à Aspretto, le lazaret est en ruine quand François Ollandini l'achète en 1996.
Construit en 1848 à Aspretto, le lazaret est en ruine quand François Ollandini l'achète en 1996.

 

La donation

La valeur de la donation en pleine propriété du Lazaret-Ollandini s’élève à 3 600 000 euros. La donation partielle au profit de la commune s’élève à 2 520 000 euros. Le bâtiment du Lazaret a été classé (façade, mur de clôtures et toiture) à l’inventaire des monuments historiques en 1977. La signature effective permet à François Ollandini et son épouse de conserver l’usufruit du lieu. La Ville d’Ajaccio devient propriétaire des murs et obtient la pleine propriété des œuvres et des objets d’Art  (œuvres Beaux-Arts, peintures corses et Marc Petit) conservés dans les espaces extérieurs et estimés à une valeur de 688 700 euros. Le reste des collections de peintures contemporaines et autres objets d’Arts restent propriété de la famille.




Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->