Menu
Ajaccio.fr
Site officiel de la Ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

​Un soir chez la Princesse Mathilde, une Bonaparte et les Arts

Mostra annant'à una parti di u patrimoniu di a famiglia Bonaparte à u museu Fesch trà u 27 di ghjugnu è u 30 di sittembri
Du 27 juin au 30 septembre, le Palais Fesch-musée des Beaux-Arts présente une exposition temporaire exceptionnelle. Une immersion dans le salon et l'époque de la plus fantasque des Bonaparte.



"Mathilde était une femme libre, indépendante, une vraie Bonaparte, je remercie Monsieur Costamagna, celles et ceux qui vous entourent pour cette remarquable exposition qui permet de mettre en lumière le personnage le plus excentrique de la famille Bonaparte", a déclaré Laurent Marcangeli, à l'occasion du vernissage de l'exposition temporaire "​Un soir chez la Princesse Mathilde, une Bonaparte et les Arts". Cette immersion dans le salon de la princesse Mathilde qui réunie plus de 250 œuvres prêtées est à voir absolument du 28 juin au 30 septembre. "Monter une exposition sur une Bonaparte dont la principale qualité était d’avoir réuni autour d’elle les plus grands noms de la littérature française n’était pas aisé et elle n’aurait certainement pu voir le jour sans le partenariat du musée d’Orsay et du musée national du château de Compiègne. J’en remercie vivement la présidente et le directeur, Laurence des Cars et Rodolphe Rapetti. Le nombre des prêts accordés par ces deux institutions est impressionnant. Il est complété par des prêts conséquents des musées des Arts Décoratifs de Paris, du Château national de Versailles et de Trianon et du musée Hébert de La Tronche dont je remercie également les responsables", a tenu à souligner le maire d'Ajaccio. 

Une histoire comme un roman
"Depuis longtemps j'ai voulu cette exposition, depuis très longtemps même, et elle est telle que je l'ai rêvée, ce fut un pari difficile, a confié Philippe Costamagna, commissaire général et directeur du Palais Fesch-musée des Beaux-Arts. Les œuvres qui nous ont été prêtées pour cette exposition sont exceptionnelles. La princesse Mathilde est la femme la plus intéressante, la plus touchante, des Bonaparte, il fallait raconter son histoire comme un roman." 

« Sans Napoléon, je vendrais des oranges dans les rues d’Ajaccio ! » Mathilde Bonaparte a été une petite fille rêvant de gloire et de panache. L’exclamation résume à la fois son orgueil et sa simplicité, son humour, sa passion pour ce grand héros de la Corse. "Bien qu’elle ne soit très probablement jamais venue à Ajaccio, elle appréciait que Prosper Mérimée lui parle de son pays d’origine. Elle revendiquait cette origine corse et tout comme son cousin, l’empereur Napoléon III, elle aimait à s’entourer de Corses, tels les Benedetti ou les Abbatucci", a voulu souligné Laurent Marcangeli. Toute sa vie, Mathilde  en effet a été avant tout très fière d’être la nièce de Napoléon. Née à Trieste en 1820, elle est la fille de Jérôme Bonaparte et appartient par sa mère Catherine de Wurtemberg à une illustre famille princière qui fait d’elle la cousine du tsar. 

Inoubliables pages
Dans la lignée des expositions consacrées aux membres de la famille Bonaparte et leurs rapports avec les arts (Lucien Bonaparte, un homme libre, 2010 ; Caroline, sœur de Napoléon, reine des arts, 2017), le Palais Fesch propose une exposition mettant à l’honneur la cousine de Napoléon III, dont la proximité avec le monde des arts et de la littérature a fait l’une des personnalités marquantes de la seconde moitié du XIXème siècle. Femme forte et indépendante, pleine d’esprit et d’énergie, elle se passionne pour les artistes et les écrivains. Elle fait de son salon le centre de la vie intellectuelle du Second Empire. Sous la Troisième République, elle continue à recevoir – et le jeune Marcel Proust, reçu chez elle, lui a consacré d’inoubliables pages. L’exposition du Palais Fesch, la première consacrée à cette Bonaparte non-conformiste, est un voyage à la recherche du temps perdu, ponctué d’œuvres d’art et de souvenirs historiques, qui fait revivre cette figure rayonnante de la famille impériale, au destin romanesque.
 

Commissariat général : Philippe Costamagna, directeur, Palais Fesch-musée
des Beaux-Arts
Commissaires : Carole Blumenfeld, historienne de l’art, chercheuse associée au
Palais Fesch, Adrien Goetz, membre de l’Institut (académie des beaux-arts) et
Paul Perrin, conservateur peinture au musée d’Orsay

En partenariat avec le musée d’Orsay et le musée national du château de Compiègne, avec le soutien exceptionnel du musée des Arts Décoratifs de Paris, du musée national des châteaux de Versailles et Trianon et du musée Hébert de La Tronche.

Ajaccio, Ville d'art et d'histoire | Direction des patrimoines | Ajaccio politique | Climat | Conseil Municipal des Jeunes | Infos pratiques | Mairie en ligne | L'Enfance | Les Jeunes | Le Sport | Culture | L'action sociale | Les Centres Sociaux | La Santé | L'Hygiène | Le Handicap | La Gestion des Risques | Vie Associative | Urbanisme | Mon quartier | Les Grands Projets | Stationnement | Habitat | Environnement | Propreté Urbaine | Energie | Le Grand Site de la Parata | Commerce et Artisanat | Mairie d'Ajaccio | Services Municipaux | Dispositifs contractuels | Affaires Européennes et Internationales | Documents financiers | Les marchés publics | Publications | Réceptions | WebTV | Map Urbanisme | Vidéos | Marches et brocantes | Port Charles Ornano | Ton programme pour les vacances | Ajaccio 2030 | Infos déchets | Le CIAS | Carnaval d'Ajaccio - Carnavali d'Aiacciu | Natale In Aiacciu | Les transports en commun de la Ville d'Ajaccio | Dispositif de Réussite Educative | Place Campinchi : le projet | Espace Presse | Citadelle | Sanctuaire Pelagos


Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Bibliothèque d'Ajaccio Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->