Site officiel de la ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

Site officiel de la ville d'Ajaccio
Situ ufficiali di a Cità d'Aiacciu

@VilledAjaccio Cità d'Aiacciu CitadAiacciuTv citadaiacciu

"Napoléon a espéré faire un jour carrière en Corse"

Intarvista di Philippe Perfettini chì ci conta a so passioni pà Napuliò
Philippe Perfettini, animateur du Patrimoine de la Ville d'Ajaccio en charge du projet napoléonien évoque l'origine de sa passion pour Napoléon. Un traumatisme de jeunesse...



Ajaccio en Mag’ : Ça fait quoi de naître dans la ville natale d’un homme connu du monde entier ?
Philippe Perfettini : Dans mes premières années, ça ne m’a pas fait grand-chose, même si je suis né à deux pas de la Maison Bonaparte et que j’ai grandi dans la vieille ville, à l’ombre de toutes les statues de Napoléon. C’est en partant faire mes études sur le continent, qu’un professeur d’histoire a commencé à me martyriser avec l’épopée napoléonienne dont je n’avais alors qu’une vague idée… la passion m’a pris il y a plus de vingt ans, j’ai décidé d’en faire mon métier et d’arriver, un jour, à être utile au développement culturel et économique de ma ville natale. En connaissant mieux le personnage, il faut bien avouer qu’il y a quelque chose de fascinant à être né dans un endroit avec une telle charge historique et symbolique. À nous d’arriver à en faire quelque chose de concret et de constructif !
 
"Pourquoi ne pas rêver d’avoir, un jour, une envergure internationale."


AeM’: Ajaccio célèbre les 250 ans de la naissance de Napoléon, l’occasion
de revendiquer ce qu’aucune ville au monde ne peut faire, Ajaccio va être au centre du monde, non ?

P.P. : Effectivement, si les célébrations de 2019 peuvent attirer sur la Corse, et sur Ajaccio en particulier, les regards d’une catégorie de public encore peu présente sur le territoire, ce serait idéal. De là à devenir le centre du monde, je pense qu’il en faut davantage et ce, même si Napoléon en a été le maître pendant quelques temps. L’idée de mettre Napoléon sur l’avant-scène des politiques publiques portées par la municipalité revêt le double intérêt de développer une identité locale et d’espérer un développement économique basé sur l’image de tous les membres de la famille Bonaparte. Si la ville et ses habitants
s’approprient et s’inspirent de ces destins exceptionnels, pourquoi ne pas rêver d’avoir, un jour, une envergure internationale.

AeM’ : 75 000 ouvrages sont consacrés à Napoléon, mais peu évoquent Ajaccio ou la Corse, c’est parce que ce n’est pas intéressant ?
P.P. :
Napoléon est né à Ajaccio en 1769 et il quitte la Corse en 1793 pour n’y revenir qu’une fois, suite à sa campagne militaire en Egypte. Cette période représente vingt-quatre années dédiées à son enfance ajaccienne et à ses ambitions insulaires. En effet, bien que ses études soient faites sur le continent, il multiplie ses séjours en Corse en espérant y faire un jour carrière… l’avenir en a décidé autrement. Il n’en demeure pas moins que ses années corses représentent quasiment la moitié de sa vie, puisqu’il est mort à 51 ans. La seconde partie de sa vie est naturellement bien plus mouvementée et propre à rentrer dans la grande Histoire. Tandis que la première et c’est ce qui explique, partiellement, que ce qui concerne la Corse passe au second plan. Toutefois, une raison plus profonde se cache dans la facilité à trouver des informations concernant la vie de Napoléon après 1793 et à la difficulté d’en trouver avant 1793. Une fois qu’il intègre l’armée pour le siège de Toulon, ses faits et gestes sont connus au jour près, voire davantage, dès qu’il maîtrisera l’art de la propagande lors de la première campagne d’Italie.
En revanche, la période corse est synonyme d’un plus grand anonymat pour lui et les siens et il est naturel que les informations soient moins accessibles, ce qui explique le manque d’ouvrages.
 



Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->