Menu
Ajaccio.fr
Site officiel de la Ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

La place César Campinchi dévoile sa plaque

U merri d'Aiacciu hà inaguratu a placca Cesaru Campinchi in prisenza di a famiglia di u famosu avucatu è omu puliticu
Le maire d'Ajaccio a dévoilé ce mardi matin la plaque César Campinchi en présence de la famille de l'avocat et homme politique célèbre.



"J'ai aujourd'hui une pensée particulière pour tous ceux qui sont liés à cette grande figure, qu'est César Campinchi", a déclaré en préambule de son discours Laurent Marcangeli, lors de la cérémonie de dévoilement de la plaque Place César Campinchi. "Comment ne pas être touché par le destin qui a été le sien, un destin qui l'a conduit à mener une carrière d'avocat et d'homme politique avec la même passion. A cet homme comme aux héros que la Corse peut compter, il faut accorder la place qui leur convient. Pendant des décennies cette place qui était le square Campinchi particulièrement apprécié des Ajacciennes et des Ajacciens, est aujourd'hui un lieu central de la vie économique et sociale d'Ajaccio. Car à cette place où il fait toujours bon vivre, nous avons tenu à redonner vie, avec ce très beau marché couvert dont je suis allé chercher l'inspiration au travers de mes différents voyages. Et un nom ça compte aussi, pour le conseil municipal d'Ajaccio il était indispensable de conserver celui de César Campinchi que nous tenions aujourd'hui à honorer avec vous tous et dont nous sommes fiers", a conclu le maire d'Ajaccio devant les proches et la famille de l'homme politique et avocat. 

TRANSMISSION
Jean-Pierre Versini-Campinchi, neveu de César Campinchi, a rappelé pour sa part les attaches à la terre insulaire de son célèbre aïeul. "Une famille issue de la Cirnaca, des gens établis dans le même endroit depuis des siècles. Cette constance est assez rare, même dans les villages", s'est-il amusé à relever. "Détail curieux, c'est que César Campinchi avant d’être un homme politique aura été un avocat célèbre car il était avocat criminaliste et qu’à l’époque les erreurs de plaidoirie conduisait à l’échafaud", a tenu à souligner l'ancien avocat avant de revenir sur le parcours de l'homme mais aussi sur sa descendance et la transmission perdue d'un patronyme. "César avait cinq soeurs et trois frères, trois frères morts de la tuberculose à 25 ans pour le premier, 22 ans pour le deuxième et à 18 ans pour le troisième dont un neveu à 12 ans mort du tétanos, une famille en partie décimée avant que messieurs Calmette et Guérin n'inventent le BCG qui a été obligatoire, je voulais vous rappeler à tous que la plus grande invention médicale, c'est le vaccin." Une mise en perspective pour honorer le nom d'un homme qui a mené bien des combats.
 


Jean-Pierre Versini-Campinchi, petit-neveu de César Campinchi au côté de Marcelle Graziani qui a 97 ans se souvient très bien du parrain de sa maman dont le nom a été donné à cette place centrale du coeur de ville ajaccien.
Jean-Pierre Versini-Campinchi, petit-neveu de César Campinchi au côté de Marcelle Graziani qui a 97 ans se souvient très bien du parrain de sa maman dont le nom a été donné à cette place centrale du coeur de ville ajaccien.



Blessé, il repart au front

Né en Corse, à Calcatoggio le 4 mai 1882, César Campinchi fait des études de droit et est, comme avocat stagiaire, l'un des collaborateurs de maître Alexandre Millerand. Brillant gestionnaire, il est un excellent président d'association des étudiants. Sa facilité d'élocution lui vaut des succès de conférencier aux Annales et son talent d'écriture s'exprime dans des Chroniques judiciaires rédigées pour Le Temps. La Première Guerre interrompt ces diverses activités. César Campinchi s'engage, est blessé et reçoit la Croix de guerre, repart au front. Il participe à la bataille de Verdun et reçoit la médaille militaire. Après la guerre, il reprend sa carrière d'avocat, est inscrit au barreau en 1919. Il est, en 1927, membre du Conseil de l'ordre des avocats. Il a épousé deux ans plus tôt la fille d'Adolphe Landry, Hélène, elle-même avocate à la cour d'appel de Paris. On peut penser que c'est dans cette période qu'il fut attiré par la vie politique : le radical Landry, député depuis 1910 et plusieurs fois ministre, était alors le dirigeant le plus important de la gauche en Corse, le chef d'un des deux clans qui se disputaient l'influence en Corse, les "Landrystes" face aux "Pietristes", la droite insulaire.

Le premier succès politique de Campinchi est son élection aux cantonales de 1928 à Bocognano. Le second, sa victoire aux Législatives de mai 1932 à Bastia sur le député sortant, Henri Pierangeli. Il est réélu en 1936. Ses interventions les plus intéressantes à la Chambre, où il préside le groupe radical-socialiste, concernent les questions de politique étrangère et de défense nationale. Ministre de la Marine en 1937 dans le cabinet Chautemps, où il lutte pour obtenir l'augmentation des crédits destinés à la flotte de guerre, puis ministre de la Justice en janvier 1938, il revient en mars au ministère de la Marine militaire dans le cabinet Blum... C'est alors qu'il peut faire aménager les bases militaires d'Aspretto à Ajaccio, et de Mers el-Kebir. Resté au même poste dans le gouvernement Reynaud, il prend parti contre le projet d'armistice. Il compte donc parmi ceux qui s'embarquèrent à Bordeaux sur le Massilia le 16 juin 1940, avec l'espoir de réussir à former un gouvernement de lutte contre l'Axe en Algérie.

L'échec de l'entreprise lui vaut d'être assigné à des résidences surveillées successivement à Casablanca, puis Alger, et enfin Marseille. Il y meurt en 1941 à 59 ans et le transfert de son corps à Ajaccio, le 25 février, suscite beaucoup d'émotion populaire. A Bastia, un office est célébré à sa mémoire par l'abbé Zattara, un prêtre qui allait par la suite, contre sa hiérarchie, choisir le parti de la Résistance, et devenir après la Libération le président des détenus et déportés du Nord de la Corse.
 
Hélène Chaubin, La Résistance en Corse, 2e édition, AERI, 2007.

Ajaccio, Ville d'art et d'histoire | Direction des patrimoines | Ajaccio politique | Climat | Conseil Municipal des Jeunes | Infos pratiques | Mairie en ligne | L'Enfance | Les Jeunes | Le Sport | Culture | L'action sociale | Les Centres Sociaux | La Santé | L'Hygiène | Le Handicap | La Gestion des Risques | Vie Associative | Urbanisme | Mon quartier | Les Grands Projets | Stationnement | Habitat | Environnement | Energie | Le Grand Site de la Parata | Commerce et Artisanat | Mairie d'Ajaccio | Services Municipaux | Dispositifs contractuels | Affaires Européennes et Internationales | Documents financiers | Les marchés publics | Publications | Réceptions | WebTV | Map Urbanisme | Vidéos | Marches et brocantes | Port Charles Ornano | Ton programme pour les vacances | Ajaccio 2030 | Infos déchets | Le CIAS | Carnaval d'Ajaccio - Carnavali d'Aiacciu | Natale In Aiacciu | Propreté Urbaine | Les transports en commun de la Ville d'Ajaccio | Dispositif de Réussite Educative | Place Campinchi : le projet | Espace Presse | Citadelle | Sanctuaire Pelagos


Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Bibliothèque d'Ajaccio Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->