Site officiel de la Ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

Journées du patrimoine 2022

I ghjurnati aurupeani di u patrimoniu si farani da 15 à 18 di sittembri

39e édition des Journées européennes du patrimoine du 15 au 18 septembre.

Thème : le patrimoine durable, thème hautement d’actualité dans un contexte de changement climatique.

C’est en réinterrogeant les pratiques, les enseignements tirés des traditions, la continuité des savoir-faire, que les acteurs du patrimoine (monuments historiques publics et privés, sites archéologiques, musées, services d’archives, détenteurs de pratiques reconnues comme patrimoine culturel immatériel…) préparent le patrimoine de demain pour un avenir plus durable.

C’est en poursuivant les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 de l'ONU que, par exemple, les professionnels du patrimoine privilégient les restaurations qui tiennent compte des réemplois et des matériaux naturels, au plus près des exigences environnementales et que les monuments historiques impressionnent par leur résilience énergétique.

Le patrimoine contribue à la redynamisation et au développement économique et touristique des territoires ainsi qu’à la conservation des savoir-faire présents sur tout le territoire ; il constitue également une ressource d’emplois locaux non délocalisable. Autant d’enjeux qui seront mis en lumière par les Journées européennes du patrimoine 2022.




Programme

Jeudi 15 septembre 2022

Conférence : Bonaparte et la Révolution, de Robespierre à Sieyès
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de la conférence : 19h15
Durée de la conférence : 1h environ
 
Descriptif : L’histoire des relations amicales qu’entretinrent Bonaparte et Augustin Robespierre au printemps 1794 est bien connue. Le premier commandait à Nice l’artillerie de l’armée d’Italie, le second y représentait la Convention nationale. Ces relations ne s’étendirent pas à Maximilien, mais dans l’entourage de celui-ci le nom du général circula et, après la mort des deux frères, Bonaparte fut emprisonné quelques semaines à Antibes pour « robespierrisme ». Jamais Napoléon ne devait souscrire à l’image de l’Incorruptible fabriquée par les Thermidoriens. Il en parlait encore à Sainte-Hélène. On sait que Mme de Staël, plus tard, crut jeter l’opprobre sur l’Empereur en le qualifiant de « Robespierre à cheval ». Mais lui-même ne rejetait pas cette image. Au-delà de son interprétation du robespierrisme, c’est son attitude vis-à-vis d’une Révolution que, certes, il n’aimait guère mais à laquelle il devait tout, que cette conférence sera consacrée.
Patrice Gueniffey est historien. Docteur en histoire et directeur d’études à l’EHESS (Paris), il est notamment l’auteur d’une monumentale biographie intitulée Bonaparte (Gallimard, 2013) pour laquelle il a obtenu le Prix du Mémorial.
 
 
 
Vendredi 16 septembre 2022
 
Conférence : Ajaccio, une histoire d’eaux
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de la conférence : 18h30
Durée de la conférence : 1h environ
 
Descriptif : Depuis les origines, la vie d’Ajaccio est grandement rythmée par son rapport à l’eau, qu’elle soit potable ou de mer. Le site de Saint-Jean s’urbanise dès l’antiquité non loin des rives du cours d’eau de l’Arbitrone prenant sa source dans le vallon de Saint-Antoine qui est longtemps dédié aux activités agricoles. L’eau potable devient une des préoccupations de la République de Gênes lorsque la construction de la citadelle débute en 1492. Si les problèmes de sécurité de la ville sont partiellement résolus, le manque d’eau se fait rapidement sentir et représente un frein au développement de la ville jusqu’au plan d’urbanisme de Napoléon au début du XIXe siècle.
Parallèlement, l’activité commerciale autour de la mer, dont les richesses (corail, poissons) sont exploitées. Aujourd’hui encore, l’économie de la Grande bleue, liée désormais au tourisme, reste au centre de l’économie locale.
Philippe Perfettini, animateur du patrimoine de la ville d’Ajaccio, racontera ces histoires d’eaux essentielles au développement du territoire.
 
 
Samedi 17 septembre 2021
 
Ajaccio vue d’en haut
 
Rendez-vous : Lieu-dit de la Fontaine du Salario (entrée du chemin des Crêtes entre la D11 et
 le lotissement La Fontaine du Salario)
Départ de la visite : 09h00 (rendez-vous 10 minutes avant le départ de la visite)
Durée de la visite : environ 3h30 (prévoir chaussures de marche, protection solaire, eau, encas). Groupe limité à 20 personnes inscription à phperfettini.musee@ville-ajaccio.fr
 
Descriptif : Le chemin des crêtes offre quelques-uns des plus beaux panoramas sur le golfe d’Ajaccio depuis le lieu-dit de Finosa et le monte Salario et permet de revivre toute l’évolution de la commune depuis le néolithique jusqu’à nos jours.
Jusque dans les années 1950, Ajaccio n’était qu’un immense jardin avec un tissu urbain longeant la ligne de côte et faisant le lien entre la terre et la mer. Arpenter ce long chemin donne l’occasion de voir d’en haut tous les quartiers et lieux-dits, depuis Capo di Feno jusqu’à Mezzavia du côté du vallon de Saint-Antoine, et des Sanguinaires jusqu’à Campo dell’Oro côté mer.
Guidés par Philippe Perfettini, animateur du patrimoine de la ville d’Ajaccio, les participants découvriront (ou redécouvriront) l’histoire d’Ajaccio, de ses espaces naturels voués à l’agriculture et de son urbanisation mais également quelques histoires et légendes propres au chemin des crêtes, dont celles du mont Cacalovo, de la bergerie de Finosa et du démon Scatinattu.
 
 
Le Palais Fesch et la Chapelle impériale
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de visite : De 09h15 à 18h00
Durée de la visite : Visite libre
 
Descriptif : Comme chaque année, le Palais Fesch-musée des Beaux-arts et la Chapelle impériale seront accessibles gratuitement au public pour des visites libres lors des Journées du Patrimoine. Les visiteurs pourront découvrir l’intégralité des collections, depuis les fameux Primitifs italiens jusqu’aux chefs-d’œuvre des collections napoléoniennes et sans oublier les collections de peinture corse. Ce sera également l’occasion de profiter des derniers jours de présentation des expositions temporaires La Grande Bellezza, Anna Vivante – Rome, ombres et drapés au XVIIIe siècle et Images d’Ajaccio.
 
 
Exposition temporaire : La Grande Bellezza
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de visite : De 09h15 à 18h00
Durée de la visite : Visite libre
 
Descriptif : L’arc chronologique retenu va du pontificat de Clément XI Albani (1700-1721) à celui de Benoît XIV Lambertini (1740-1758). Le projet est de présenter de manière claire et parlante les caractéristiques de l’« École romaine » à travers la production des maîtres, depuis la fin de l’activité d’un véritable chef d’école tel que Carlo Maratti, autour duquel s’épanouit et se forma toute une génération qui exporta son style hors de Rome, jusqu’à la première maturité de Pompeo Batoni, qui disputera la primauté européenne à Anton Raphaël Mengs. Ainsi que l’écrivait Luigi Lanzi à la fin du siècle, l’école romaine – pour laquelle il proposa d’adopter le terme d’« université » de la peinture – se fonda sur l’étude de son très riche patrimoine classique et sur les maîtres du XVIe siècle, en tête desquels Raphaël. Le principal lieu d’élaboration de cette dynamique fut l’Accademia de San Luca, « refondée » par le pape Clément XI, aux côtés de l’Académie de France, installée alors au Palais Mancini sur la via del Corso. L’exposition se propose de présenter le dialogue entre les deux académies, à travers les épreuves des concours, les pièces de réception, et quelques œuvres particulièrement significatives de ses membres. Les œuvres exposées témoigneront toutefois de ce que le panorama artistique romain constitue un ensemble diversifié dépourvu d’homogénéité, par l’apport d’artistes de formation différente, tels que le Français Pierre Subleyras, ou qui, comme Marco Benefial, suivaient une direction orientée par des réflexions personnelles.
 
 
 
Exposition temporaire : Anna Vivante – Rome, ombres et drapés au XVIIIe siècle
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de visite : De 09h15 à 18h00
Durée de la visite : Visite libre
 
Descriptif : « A Rome le XVIIIe siècle est partout mais personne ne le sait. Ou plutôt, moi je ne le savais pas. S’en apercevoir n’est pas simple, il faut faire attention, il s’insinue dans les plis de la ville, il mue, et peut être confondu avec le baroque. Mais la fontaine de Trevi ou l’escalier de la Trinité-des-Monts sont du XVIIIe siècle, la façade des basiliques Sainte-Marie-Majeure et Sainte-Croix-de-Jérusalem ainsi que de nombreux palais et résidences le sont aussi. Et le rococo ? Je n’avais jamais pensé à une Rome rococo, il m’était plus facile d’imaginer Paris ou bien Venise. » Anna Vivante Avec comme objectif la découverte du XVIIIe siècle à Rome, qui s’insinue partout mais est encore si peu connu, le regard de la photographe Anna Vivante s’est porté tout naturellement vers l’escalier de la Trinité-des-Monts (1723-1726) ou la fontaine de Trevi (1732-1751), mais aussi, à travers les rues et à l’intérieur des églises, vers des détails architecturaux et sculpturaux suggestifs.
Le talent d’Anna Vivante, archéologue de formation et photographe de l’inanimé, est de nous faire retourner dans le passé, parfois seulement à l’aide d’un fragment, et de fait, la balade dans Rome, plus que toute autre ville, est une invitation, à travers ces petits détails perçus par le regard, à nous plonger dans les civilisations qui nous ont précédé.
 
 
 
Exposition temporaire : Images d’Ajaccio
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de visite : De 09h15 à 18h00
Durée de la visite : Visite libre
 
Descriptif : À l’aube du XXIe siècle, le Palais Fesch conserve un peu plus d’une centaine de représentations de la Corse, seulement. Le regain d’intérêt pour la peinture insulaire à Ajaccio a lieu en 2005, lorsque les frères Bassoul offrent à la Ville un superbe portrait intitulé Le Vieux médaillé, peint par Jean-Baptiste Bassoul (1875-1934), membre éminent de « l’école d’Ajaccio », en 1901. Trois ans plus tard, la famille Bassoul enrichit considérablement le fonds ajaccien du Palais Fesch en faisant don d’un ensemble de près de 400 dessins provenant de leur aïeul. Ce n’est pas tout car, entre 2007 et 2021, François et Marie-Jeanne Ollandini ont grandement contribué au développement de ces collections par une succession de donations ayant permis, dès 2010, d’ouvrir un département entièrement consacré aux arts insulaires dans les murs du musée. Aujourd’hui, l’ensemble des collections dédié à la Corse s’élève à plus d’un millier d’œuvres en grande partie consacré à des représentations d’Ajaccio.
Afin de célébrer le 530e anniversaire de la fondation de la ville, il était donc évident d’y consacrer une exposition temporaire proposant un voyage dans le temps, entre 1850 et 1950, à la découverte d’une sélection de ces images d’Ajaccio et de ses habitants.
 
 
Le Grand Site des îles Sanguinaires et de la pointe de la Parata
 
Rendez-vous : Maison de site
Horaire de visite : A partir de 10h00
 
Cette année, la 39e édition des Journées européennes du Patrimoine célèbre le patrimoine durable.  Une thématique dans laquelle le Grand Site des îles Sanguinaires et de la pointe de la Parata s’inscrit pleinement à travers les grands projets initiés par son gestionnaire le Syndicat mixte du Grand Site. Des projets qui visent à rendre la naturalité et la splendeur de son paysage au site en conciliant valorisation du patrimoine et construction d’un environnement durable. Nous vous proposons de venir découvrir la démarche du Syndicat mixte et les détails des travaux à venir, le Samedi 17 Septembre.
 
Au programme de cette journée :
 
- 10h inauguration de l’exposition consacrée aux grands projets en cours sur le Grand Site : restauration de la tour génoise de la Parata et réaménagement paysager.
Présentation de l'exposition par Christian Balzano, directeur du Grand Site.
 
- 11h visite guidée qui vous mènera jusqu’au pied de la tour génoise. Vous découvrirez les richesses du patrimoine culturel et naturel du site en compagnie d’un agent du Grand Site.
Visite gratuite sur inscription au 06.08.77.98.51 ou info@grandsitesanguinaires-parata.com  
Durée 1H15 / 1H30 - Prévoir des chaussures adaptées à la marche 
 
Et tout au long de la journée le public pourra profiter d’une visite virtuelle de la tour génoise de la Parata grâce à un casque de réalité virtuelle.
Modélisation et démonstration réalisées par le Laboratoire régional d’archéologie - à la Maison de site de 10h à 17h.
 
 
La chapelle San Rucchellu
 
Rendez-vous : Parvis de la chapelle, rue Fesch
Départ de la visite : 10h00
Durée de la visite : environ 1 heure
 
Descriptif : Dans cette animation jeune public (à partir de 7 ans), Mickaële Laury, de la Direction des Patrimoines de la Ville d’Ajaccio, propose de mener l’enquête en partant à la découverte des trésors de la chapelle San Rucchellu. Le nombre de places étant limité, l’inscription par mail est vivement conseillée : m.laury@ville-ajaccio.fr .
 
 
Ajaccio, visite de la vieille ville
 
Rendez-vous : Office Intercommunal de Tourisme, boulevard du Roi Jérôme
Départ de la visite : 10h00 et 14h00
Durée de la visite : environ 2 heures
 
Descriptif : Une balade dans la vieille ville pour retourner aux origines de la création d’Ajaccio en par les ruelles colorées et devant des monuments à l’histoire riche et aux anecdotes parfois méconnues est assurée par Pierre-André Nicolaï, guide-conférencier de l’Office de Tourisme. Nombre limité de participants, inscription préalable à l’Office Intercommunal de Tourisme du Pays d’Ajaccio ou au 04.95.51.53.03. Départ de l’Office de tourisme, 3 boulevard du Roi Jérôme.
 
 
Ajaccio et la Nature
 
Rendez-vous : Place d’Austerlitz, au pied de la statue de Napoléon Ier
Départ de la visite : 17h30 (rendez-vous 10 minutes avant le départ de la visite)
Durée de la visite : environ 1 heure
 
Descriptif : En suivant les pas de Napoléon et accompagnés de Philippe Perfettini, animateur du patrimoine napoléonien de la ville d’Ajaccio, les participants découvriront le site emblématique de la place d’Austerlitz. Enfant, Napoléon y serait venu pour s’abriter dans une grotte et méditer sur son destin, avant d’y revenir en 1799, après la Campagne d’Égypte et c’est en 1938 que l’immense monument à sa gloire est inauguré. Mais, la place d’Austerlitz est également un parc qui vient d’être réaménagé, symbole du lien qui existe entre Ajaccio et la nature, à quelques mètres seulement du Bois des Anglais, du Chemin des crêtes, du Parc Berthault et des jardins classés de la Collectivité Territoriale de Corse. Longtemps cette zone de la ville a été un immense espace vert, partagée entre jardins, pâturages et potagers, avant que la frénésie urbaine des Trente glorieuses ne recouvre quasiment tout par du béton.
 
 
Dimanche 18 septembre 2021
 
Le Palais Fesch et la Chapelle impériale
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de visite : De 09h15 à 18h00
Durée de la visite : Visite libre
 
Descriptif : Comme chaque année, le Palais Fesch-musée des Beaux-arts et la Chapelle impériale seront accessibles gratuitement au public pour des visites libres lors des Journées du Patrimoine. Les visiteurs pourront découvrir l’intégralité des collections, depuis les fameux Primitifs italiens jusqu’aux chefs-d’œuvre des collections napoléoniennes et sans oublier les collections de peinture corse. Ce sera également l’occasion de profiter des derniers jours de présentation des expositions temporaires La Grande Bellezza, Anna Vivante – Rome, ombres et drapés au XVIIIe siècle et Images d’Ajaccio.
 
 
Exposition temporaire : La Grande Bellezza
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de visite : De 09h15 à 18h00
Durée de la visite : Visite libre
 
Descriptif : L’arc chronologique retenu va du pontificat de Clément XI Albani (1700-1721) à celui de Benoît XIV Lambertini (1740-1758). Le projet est de présenter de manière claire et parlante les caractéristiques de l’« École romaine » à travers la production des maîtres, depuis la fin de l’activité d’un véritable chef d’école tel que Carlo Maratti, autour duquel s’épanouit et se forma toute une génération qui exporta son style hors de Rome, jusqu’à la première maturité de Pompeo Batoni, qui disputera la primauté européenne à Anton Raphaël Mengs. Ainsi que l’écrivait Luigi Lanzi à la fin du siècle, l’école romaine – pour laquelle il proposa d’adopter le terme d’« université » de la peinture – se fonda sur l’étude de son très riche patrimoine classique et sur les maîtres du XVIe siècle, en tête desquels Raphaël. Le principal lieu d’élaboration de cette dynamique fut l’Accademia de San Luca, « refondée » par le pape Clément XI, aux côtés de l’Académie de France, installée alors au Palais Mancini sur la via del Corso. L’exposition se propose de présenter le dialogue entre les deux académies, à travers les épreuves des concours, les pièces de réception, et quelques œuvres particulièrement significatives de ses membres. Les œuvres exposées témoigneront toutefois de ce que le panorama artistique romain constitue un ensemble diversifié dépourvu d’homogénéité, par l’apport d’artistes de formation différente, tels que le Français Pierre Subleyras, ou qui, comme Marco Benefial, suivaient une direction orientée par des réflexions personnelles.
 
 
Exposition temporaire : Anna Vivante – Rome, ombres et drapés au XVIIIe siècle
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de visite : De 09h15 à 18h00
Durée de la visite : Visite libre
 
Descriptif : « A Rome le XVIIIe siècle est partout mais personne ne le sait. Ou plutôt, moi je ne le savais pas. S’en apercevoir n’est pas simple, il faut faire attention, il s’insinue dans les plis de la ville, il mue, et peut être confondu avec le baroque. Mais la fontaine de Trevi ou l’escalier de la Trinité-des-Monts sont du XVIIIe siècle, la façade des basiliques Sainte-Marie-Majeure et Sainte-Croix-de-Jérusalem ainsi que de nombreux palais et résidences le sont aussi. Et le rococo ? Je n’avais jamais pensé à une Rome rococo, il m’était plus facile d’imaginer Paris ou bien Venise. » Anna Vivante Avec comme objectif la découverte du XVIIIe siècle à Rome, qui s’insinue partout mais est encore si peu connu, le regard de la photographe Anna Vivante s’est porté tout naturellement vers l’escalier de la Trinité-des-Monts (1723-1726) ou la fontaine de Trevi (1732-1751), mais aussi, à travers les rues et à l’intérieur des églises, vers des détails architecturaux et sculpturaux suggestifs.
Le talent d’Anna Vivante, archéologue de formation et photographe de l’inanimé, est de nous faire retourner dans le passé, parfois seulement à l’aide d’un fragment, et de fait, la balade dans Rome, plus que toute autre ville, est une invitation, à travers ces petits détails perçus par le regard, à nous plonger dans les civilisations qui nous ont précédé.
 
 
Exposition temporaire : Images d’Ajaccio
 
Rendez-vous : Palais Fesch, 50 rue du cardinal Fesch
Horaire de visite : De 09h15 à 18h00
Durée de la visite : Visite libre
 
Descriptif : À l’aube du XXIe siècle, le Palais Fesch conserve un peu plus d’une centaine de représentations de la Corse, seulement. Le regain d’intérêt pour la peinture insulaire à Ajaccio a lieu en 2005, lorsque les frères Bassoul offrent à la Ville un superbe portrait intitulé Le Vieux médaillé, peint par Jean-Baptiste Bassoul (1875-1934), membre éminent de « l’école d’Ajaccio », en 1901. Trois ans plus tard, la famille Bassoul enrichit considérablement le fonds ajaccien du Palais Fesch en faisant don d’un ensemble de près de 400 dessins provenant de leur aïeul. Ce n’est pas tout car, entre 2007 et 2021, François et Marie-Jeanne Ollandini ont grandement contribué au développement de ces collections par une succession de donations ayant permis, dès 2010, d’ouvrir un département entièrement consacré aux arts insulaires dans les murs du musée. Aujourd’hui, l’ensemble des collections dédié à la Corse s’élève à plus d’un millier d’œuvres en grande partie consacré à des représentations d’Ajaccio.
Afin de célébrer le 530e anniversaire de la fondation de la ville, il était donc évident d’y consacrer une exposition temporaire proposant un voyage dans le temps, entre 1850 et 1950, à la découverte d’une sélection de ces images d’Ajaccio et de ses habitants.
 
 
L’histoire de la Parata et des îles Sanguinaires
 
Rendez-vous : Table d’orientation, au dessus du parking du Grand site de la Parata
Départ de la visite : 10h00 (rendez-vous 10 minutes avant le départ de la visite)
Durée de la visite : environ 1h30 (prévoir des chaussures de marche)
 
Descriptif : La Parata… un nom étrange dont l’étymologie se réfère à une vocation défensive. Effectivement, le site est réputé pour sa tour génoise datée de 1550-1551 et symbole du réseau de fortifications sur le littoral ajaccien tandis que l’origine de l’appellation des Sanguinaires soulève encore des interrogations. Aujourd’hui labellisées Grand Site de France et également inscrites dans un site Natura 2000, la Parata et les îles Sanguinaires sont emblématiques de la richesse du patrimoine naturel d’Ajaccio.
Qu’il soit naturel ou historique, le patrimoine du site est excessivement riche, comme en témoignent la faune et la flore, mais aussi les multiples constructions (tours, phare, lazaret, sémaphore…) qui révèlent une activité humaine intense du XVIe siècle à nos jours.
Guidés par Philippe Perfettini, animateur du patrimoine de la ville d’Ajaccio, les participants découvriront (ou redécouvriront) l’histoire des lieux immortalisée par Alphonse Daudet et forgée sous la domination de la République de Gênes, mais également par Napoléon…
 
 
Les Milelli, trois siècles d’histoire naturelle
 
Rendez-vous : Domaine des Milelli, route des Milelli
Départ de la visite : 17h00 (rendez-vous 10 minutes avant le départ de la visite)
Durée de la visite : environ 1 heure (prévoir des chaussures de marche)
 
Descriptif : Le domaine des Milelli est connu pour avoir été la propriété des Bonaparte où Napoléon se rendait pendant la Révolution et où sa famille s’est abritée momentanément lors des évènements tragiques de 1793. Mais les Milelli sont avant tout un espace situé au cœur du vallon de Saint-Antoine, sur les hauteurs du ruisseau de l’Arbitrone et à quelques centaines de mètres seulement du site archéologique de Saint-Jean et de l’ancienne colonie horticole de Castellucciu. Pendant des siècles, grâce à la profusion d’eau potable issue des ruisseaux du mont Pozzo di Borgo et de la Punta di Lisa, cette zone a été exclusivement dédiée aux activités agricoles dont l’oliveraie du domaine est un des derniers témoignages encore intacts.
Philippe Perfettini, animateur du patrimoine de la ville d’Ajaccio, guidera les participants à travers les douze hectares de ce site protégé, sur les traces de ses anciens exploitants, des Jésuites aux Bonaparte.
 
 

Citadelle

Le samedi 16 et le dimanche 17 septembre matin des visites du site sont prévues :
 
Horaires de ces visites (samedi et dimanche) :
Visite 1 : 9h00-10h30
Visite 2 : 11h00-12h30

Les inscriptions pour ces visites se font via l’adresse mail de la citadelle : citadelle-ajaccio@ametarra.fr

Lors d’une inscription nous demandons :
  • Les Coordonnés
  • De préciser le nombre de personnes présentes à la visite.
  • D’indiquer le créneau choisi.
Les boutiques d’artisans seront ouvertes et intégrées aux visites.  

La maison du projet restera également ouverte tous le week-end de 10h00 à 13h00 puis de 15h00 à 18h00.
 
 



Nos coordonnees
Hôtel de Ville

Responsable : Stéphane Sbraggia, Maire Avenue Antoine Serafini 20304 Ajaccio cedex - BP 412 Tél : 04 95 51 52 53

Navigation

Les élus

 

Affichage règlementaire

Ordres du jour & Délibérations

Séance du 18 juillet 2022 Délibérations du 23 juin 2022 Délibérations du 25 avril 2022 Délibérations du 28 mars 2022 Délibérations du 23 mars 2022 Délibération du 16 février 2022 Délibérations du 2 février 2022 Délibérations du 20 décembre 2021 Délibérations du 29 novembre 2021 Délibérations du 25 octobre 2021 Délibérations du 18 octobre 2021 Délibérations du 27 septembre 2021 Délibérations du 26 juillet 2021 Délibérations du 5 juillet 2021 Délibérations du 29 avril 2021 Délibérations du 26 avril 2021 Délibrations du 29 mars 2021 Délibérations du 8 mars 2021 Délibérations du 22 février 2021 Délibérations du 01 février 2021 Délibérations du 25 janvier 2021 Délibérations du 17 décembre 2020 Délibérations du 23 novembre 2020 Délibérations du 27 octobre 2020 Délibérations du 28 septembre 2020 Délibérations du 20 juillet 2020 Délibérations du 29 juin 2020 Délibérations du 8 juin 2020 Délibérations du 23 mai 2020 Délibérations du 20 janvier 2020 Délibérations du 25 novembre 2019 Délibérations du 1er octobre 2019 Délibérations du 26 juin 2019 Délibérations du 28 mai 2019 Délibérations du 29 avril 2019 Délibérations du 15 avril 2019 Délibérations du 25 mars 2019 Délibérations du 25 février 2019 Délibérations du 28 janvier 2019 Délibérations du 28 novembre 2018 Délibérations du 17 décembre 2018 Délibérations lundi 05 novembre 2018 Délibérations du 12 novembre 2018 Délibérations du 24 septembre 2018 Délibérations du 30 juillet 2018 Délibérations du 27 juin 2018 Délibérations du 28 mai 2018 Délibérations du 23 avril 2018 Délibérations du 27 mars 2018 Délibérations du 19 février 2018 Délibrations du 29 janvier 2018 Délibérations du 18 décembre 2017 Délibérations du 27 novembre 2017 Délibérations du 06 novembre 2017 Délibérations du 25 septembre 2017 Délibérations du 31 juillet 2017 Délibérations du lundi 29 mai Délibérations du 26 avril 2017 Délibérations du 18 avril 2017 Délibérations du 27 janvier 2017 Délibérations du 19 décembre 2016 Délibérations du 7 novembre 2016 Délibération du 13 octobre 2016 Délibérations du 26 septembre 2016 Délibérations du 1er août 2016 Délibérations du 16 février 2015 Délibérations du 26 juin 2017 Délibérations du 8 février 2015 Délibérations du 13 mars 2017 Délibérations du 9 mars 2015 Délibérations du 23 mars 2015 Délibérations du 27 juin 2016 Délibérations du 30 mai 2016 Délibérations du 25 avril 2016 Délibérations du 21 mars 2016 Délibérations du 22 février 2016 Délibérations du 25 janvier 2016 Délibérations du 21 décembre 2015 Délibérations du 26 novembre 2015 Délibérations du 26 octobre 2015 Délibérations du 28 septembre 2015 Délibérations du 27 juillet 2015 Délibérations du 6 juillet 2015 Délibérations du 1er juin 2015 Délibérations du 27 avril 2015 Délibérations du 7 avril 2015  

Procès Verbaux

Comptes rendus des conseils municipaux

Séance du 23 juin 2022 Séance du 25 avril 2022 Séance du 28 mars 2022 Séance du 23 mars 2022 Séance du 16 février 2022 Séance du 2 février 2022 Séance du 20 décembre 2021 Séance du 29 novembre 2021 Séance du 25 octobre 2021 Séance du 18 octobre 2021 Séance du 27 septembre 2021 Séance du 26 juillet 2021 Séance du 5 juillet 2021 Séance du 29 avril 2021 Séance du 26 avril 2021 Séance du 29 mars 2021 Séance du 8 mars 2021 Séance du 22 février 2021 Séance du 01 février 2021 Séance du 25 janvier 2021 Séance du 17 décembre 2020 Séance du 23 novembre 2020 Séance du 27 octobre 2020 Séance du 28 septembre 2020 Séance du 20 juillet 2020 Séance du 29 juin 2020 Séance du 8 juin 2020 Séance du 20 janvier 2020 Séance du 25 novembre 2019 Séance du 01 octobre 2019 Séance du 26 juin 2019 Séance du 28 mai 2019 Séance du 29 avril 2019 Séance du 15 avril 2019 Séance du 25 mars 2019 Séance du 25 février 2019 Séance du 28 janvier 2019 Séance du 17 décembre 2018 Séance du 28 novembre 2018 Séance du 12 novembre 2018 Séance du 5 novembre 2018 Séance du 24 septembre 2018 Séance du 30 juillet 2018 Séance du 27 juin 2018 Séance du 28 mai 2018 Séance du 23 avril 2018 Séance du 27 mars 2018 Séance du 19 février 2018 Séance du 29 janvier 2018 Séance du 18 décembre 2017 Séance du 27 novembre 2017 Séance du 06 novembre 2017 Séance du 25 septembre 2017 Séance du 31 juillet 2017 Séance du 26 juin 2017 Séance du 29 mai 2017 Séance du 26 avril 2017 Séance du 18 avril 2017 Séance du 13 mars 2017 Séance du 27 janvier 2017 Séance du 19 décembre 2016 Séance du 7 novembre 2016 Séance du jeudi 13 octobre 2016 Séance du lundi 26 septembre 2016 Séance du lundi 1er août 2016 Séance du lundi 27 juin 2016 Séance du lundi 30 mai 2016 Séance du lundi 25 avril 2016 Séance du lundi 21 mars 2016 Séance du lundi 22 février 2016 Séance du lundi 25 janvier 2016 Les comptes rendus des conseil...  

Recueil des actes administratifs

Juin 2022 Mai 2022 Avril 2022 Mars 2022 Fevrier 2022 Janvier 2022 Décembre 2021 Novembre 2021 Octobre 2021 Septembre 2021 Août 2021 Juillet 2021 Juin 2021 Mai 2021 Mars 2021 Janvier 2021 Février 2021 Avril 2021 Mars 2020 janvier 2020 Décembre 2020 Juin 2020 Juillet 2020 Août 2020 Avril 2020 Novembre 2020 Octobre 2020 Septembre 2020 février 2020 Mai 2020 Décembre 2019 Octobre 2019 Novembre 2019 Août 2019 Septembre 2019 Juillet 2019 Juin 2019 Février 2019 Mai 2019 Avril 2019 Mars 2019 Janvier 2019 Décembre 2018 Novembre 2018 Octobre 2018 Septembre 2018 Août 2018 Juillet 2018 Juin 2018 Mai 2018 Avril 2018 Mars 2018 Janvier 2018 Février 2018 Décembre 2017 Novembre 2017 Octobre 2017 Septembre 2017 Juillet 2017 Août 2017 Juin 2017 Mai 2017 Avril 2017 Mars 2017 Février 2017 Janvier 2017 Décembre 2016 Novembre 2016 Octobre 2016 Septembre 2016 Août 2016 Juillet 2016 Juin 2016 Mai 2016 Avril 2016 Mars 2016 Février 2016 Janvier 2016 Le recueil des actes administratifs  

Formalités Électorales

Tribune de l'opposition

Publicité extérieure

Actualités de la ville

 

Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Bibliothèque d'Ajaccio Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->