Site officiel de la ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

Site officiel de la ville d'Ajaccio
Situ ufficiali di a Cità d'Aiacciu

@VilledAjaccio Cità d'Aiacciu CitadAiacciuTv citadaiacciu

De Greuze à Canniccioni, dix ans d’acquisitions Exposition hivernale du 30 novembre 2018 au 4 mars 2019 Palais Fesch – musée des Beaux-arts

Mostra à u Palazzu Fesch trà u 30 di nuvembri sin'à u 4 di marzu
Depuis une décennie et, plus particulièrement depuis 2014, la Ville d’Ajaccio valorise son patrimoine dont le Palais Fesch est le joyau. C’est ainsi que de nombreuses œuvres ont été acquises afin de compléter les collections de notre prestigieux musées des Beaux-arts.
Avant d’apposer sa signature au bas de son testament le 4 janvier 1839, le cardinal Fesch écrivait : « Ayant constaté la carence de l’instruction en Corse ; ayant constaté que les jeunes gens les plus studieux et les plus intelligents étaient réduits à ne pas poursuivre les progrès accomplis lors de leur instruction primaire, j’eus l’inspiration d’y remédier par la fondation d’un institut ». Cet institut, vous l’aurez compris, est le Palais Fesch.
L’ouverture du Palais, sous une forme hybride mêlant un institut d’études et un musée des Beaux-arts, date des années 1860. En plein cœur du Second Empire, et grâce à l’impulsion de Napoléon III, la ville d’Ajaccio bénéficie d’un souffle nouveau associant le culte napoléonien au développement du tourisme et à l’amélioration du système éducatif. Depuis cet âge d’or, les collections publiques municipales ne cessent de s’enrichir grâce à des dons, des dépôts et des acquisitions réguliers.



De Greuze à Canniccioni, dix ans d’acquisitions Exposition hivernale du 30 novembre 2018 au 4 mars 2019 Palais Fesch – musée des Beaux-arts
La fin du XXe siècle et le début du XXIe marquent une nouvelle période de célébrations liées au bicentenaire de l’épopée de Napoléon Bonaparte, depuis la première campagne d’Italie en 1796 et jusqu’à sa mort à Sainte-Hélène en 1821. Comme ce fut le cas sous le Second Empire, les collections du Palais Fesch connaissent alors une période faste.
Si quelques œuvres, dont le magnifique Joueur de cornemuse peint par Paolini, ont complété les cimaises dédiées à l’art italien, l’accent est davantage mis sur les collections napoléoniennes depuis 2014. En effet, depuis cette date, la Ville d’Ajaccio s’est lancée dans une politique de mise en valeur de son patrimoine napoléonien ce qui passe immanquablement par l’enrichissement des collections publiques.
Des centaines d’œuvres ont ainsi été acquises, depuis des séries de photographies représentant la famille impériale jusqu’à des œuvres remarquables dont le Napoléon Bonaparte en habit de Premier Consul par Jean-Baptiste Greuze ou le Portrait de Pasquale Paoli par Joseph Chabord. Le fonds dédié à la famille Bonaparte s’est si rapidement développé qu’il s’agit désormais de lui trouver un nouvel écrin au cœur de l’Hôtel de ville, dans le cadre de la réhabilitation du Salon Napoléonien.
Mais ce n’est pas tout, car si tout semblait être connu du Palais Fesch, tant la réputation de ses collections de peinture italienne et des souvenirs des deux empires est universelle, il restait une facette encore méconnue de ce diamant patrimonial encore en sommeil dans les réserves du musée : les peintures corses.
Cette thématique connaît une croissance inattendue à partir de 2007 grâce à l’action conjuguée de Philippe Costamagna, conservateur des musées de la Ville d’Ajaccio, et de quelques philanthropes, en particulier François et Marie-Jeanne Ollandini, ainsi que les frères François et Jean-Charles Bassoul et, plus récemment, la famille Mattioli. Le développement sera exponentiel, tant en termes qualitatif que quantitatif, puisque le nombre d’œuvres relatif à la Corse avoisine aujourd’hui le millier et demi.
Ainsi, entre les œuvres napoléoniennes, corses et italiennes, ce sont plus de deux mille peintures, sculptures, dessins, photographies et objets d’art décoratif qui ont fait leur entrée dans les inventaires municipaux depuis une décennie, contribuant un peu plus à satisfaire la volonté du cardinal Fesch.
 

De Greuze à Canniccioni, dix ans d’acquisitions Exposition hivernale du 30 novembre 2018 au 4 mars 2019 Palais Fesch – musée des Beaux-arts


Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->