Site officiel de la ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

Site officiel de la ville d'Ajaccio
Situ ufficiali di a Cità d'Aiacciu

@VilledAjaccio Cità d'Aiacciu CitadAiacciuTv citadaiacciu

Conférence « Napoléon et Versailles » jeudi 28 mars à 18h30 au Palais Fesch

Cunfarenza à u Palazzu Fesch annant'à Napuliò è Versailles u 28 di marzu à 6 ori è mezu
Depuis 2014, la ville d’Ajaccio s’engage fortement dans la mise en valeur de son patrimoine napoléonien en particulier, et de l’histoire napoléonienne en général, au travers, entre autres, d’actions de sensibilisation de toutes les catégories de publics (locaux, visiteurs, enfants, adultes, seniors… etc.). Ainsi, un cycle de conférences sera organisé tout au long de l’année 2019 en sollicitant des grands noms de l’histoire napoléonienne pour des interventions au Palais Fesch dont l’entrée sera libre. Durant le premier semestre 2019, monsieur Jean-Marc Olivesi (conservateur général du patrimoine à la Maison Bonaparte), monsieur Arthur Chevallier (auteur de Napoléon raconté par ceux qui l’ont connu et Napoléon sans Bonaparte) et monsieur Frédéric Lacaille (conservateur en chef au château de Versailles) seront invités pour ces conférences. Le second semestre verra la présence de monsieur Jean Mendelson (ancien ambassadeur de France à Cuba et auteur de Sainte-Hélène) et de Philippe Perfettini (animateur du patrimoine de la ville d’Ajaccio), entre autres.




Le 28 mars 2019 de 18h30, le Palais Fesch-musée des Beaux-arts, accueillera dans la Grande galerie monsieur Frédéric Lacaille pour une conférence intitulée « Napoléon et Versailles »

Frédéric Lacaille, ancien conservateur du patrimoine au Musée de l’Armée, est, depuis 2007, Conservateur en chef au château de Versailles et son action est principalement dédiée à la mise en valeur des « Galeries historiques ». En 2017, il a été commissaire de l’exposition temporaire «Napoléon. Images de la légende » organisée au musée des Beaux-arts d’Arras. 



Napoléon et Versailles
 
On n’associe pas naturellement, spontanément, la personnalité de Napoléon 1er au château de Versailles, symbole de la monarchie absolue et résidence principale du Roi-Soleil, et pourtant l’Empereur y est très présent, à la fois dans les bâtiments, par les projets qu’il a commandés et son installation occasionnelle à Trianon, et dans les collections du musée historique, où il occupe la première place, à égalité avec son illustre prédécesseur.
Curieusement, Napoléon, dès son accession à l’Empire, envisage la remise en état de Versailles pour s’y installer, mais finira par y renoncer devant l’ampleur des travaux à envisager et l’incapacité de ses architectes à lui proposer un projet à la hauteur de ses ambitions. Néanmoins, il fait restaurer les annexes du palais, le Grand et le Petit Trianon, pour y séjourner à la belle saison, et dont les travaux connaissent une accélération après son divorce à la fin de l’année 1809 et son remariage au printemps 1810 avec la jeune archiduchesse d’Autriche, Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine. Résidence familiale et d’été de Louis XIV, le Grand Trianon reprend du service pour quelques années, luxueusement réaménagé et remeublé, ainsi que le Petit Trianon, qui est réservé à l’impératrice, tout comme le hameau de la Reine, ré-ouvert au printemps dernier (après un siècle et demi de fermeture).
Vingt ans après le dernier séjour de l’Empereur (1813), c’est Louis-Philippe 1er, duc d’Orléans devenu roi des Français qui investit Versailles (1833). Lui aussi habite un peu le Grand Trianon, mais il transforme surtout le palais de Louis XIV en un musée d’histoire nationale, les « Galeries historiques de Versailles », qu’il entend comme un outil de réconciliation nationale après les nombreux changements et hésitations politiques que la France a connu dans les quarante années passées (de 1789 à 1830), et où il espère lui-même trouver sa légitimité, alors qu’une partie de l’opinion ne le voit que comme l’usurpateur de la couronne des Bourbons et le fils d’un régicide. De la même génération que Napoléon, Louis-Philippe entretient un rapport ambigu avec la mémoire de celui-ci, cherchant à rallier les fidèles de l’Empereur au régime de monarchie parlementaire qu’il propose. Parmi les gestes qu’il fait dans leur direction, la célébration de l’épopée napoléonienne prend une dimension considérable à Versailles, précédant de quelques années le Retour des Cendres qui marquera l’apothéose de cette politique.
Aujourd’hui, Versailles reste un grand lieu napoléonien, très méconnu du grand public, qui lors de sa visite du château traverse pourtant la salle du Sacre, et peut accéder à nouveau aux salles du Consulat et de l’Empire. La première vient d’être restaurée et les autres ont été ré-ouvertes tout récemment dans le cadre de l’exposition Louis-Philippe et Versailles (6 octobre 2018 – 3 février 2019).
 
Conférence « Napoléon et Versailles » jeudi 28 mars à 18h30 au Palais Fesch


Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->