Site officiel de la ville d'Ajaccio - Bienvenue à Ajaccio

Site officiel de la ville d'Ajaccio
Situ ufficiali di a Cità d'Aiacciu

@VilledAjaccio Cità d'Aiacciu CitadAiacciuTv citadaiacciu

Concertation publique pour le Cœur de ville, exprimez-vous !

Cuncirtazione publica è azzione d'infurmazione in giru à u prossimu prugettu di rinnovu urbanu : u 2 di dicembre à 6 ore di sera à l'uffiziu di u turisimu.
En vue d'élaborer son projet de renouvellement urbain "Cœur de ville", la municipalité lance une large concertation et des actions d'informations à l'Office Municipal de Tourisme. Une réunion publique a eu lieu ce mercredi 2 décembre à 18 heures.



Pour permettre à la population de s'informer et de s'exprimer, une exposition présentant le projet "Cœur de ville" est visible jusqu'au  2 janvier dans les locaux de l'Office Municipal de Tourisme. Un registre mis à disposition permettra de recueillir les observations des habitants.
Une réunion publique a été organisée mercredi 2 décembre en présence des élus : Stéphane Sbraggia, premier adjoint, Nicole Ottavy, adjointe déléguée à l'urbanisme, au logement et à l'aménagement urbain et Christian Balzano, délégué aux halles et marchés, au commerce et artisanat, domaine public et privé, travaux de voirie.

 

Echanges instructifs

Mercredi soir dans les locaux de l'office municipal de tourisme plus de soixante-dix personnes se sont déplacées pour participer à la réunion publique qui a ouvert la phase de concertation dédiée au projet "Coeur de ville".
De nombreuses questions ont été posées par le public aux élus présents, notamment concernant la piétonisation d'une partie du centre ville ou sur le développement de pistes cyclable. Les problèmes de circulation et de stationnement ont été également soulevés. La propreté et les moyens de rendre le centre ville plus attractif pour aider les petits commerces à resister a fait partie des sujets évoqués.
 
Poursuivez la contribution en laissant un commentaire ci-dessous.

Pour vous informer et vous exprimer rendez-vous également à l'Office municipal de tourisme où une exposition présente le projet Coeur de ville jusqu'au 2 janvier 2016.

 

Les grandes lignes du projet Coeur de Ville

Exposition visible à l'Office municipal du Tourisme et visualisable ici
Exposition visible à l'Office municipal du Tourisme et visualisable ici




1.Posté par Luciani francois marie le 03/12/2015 17:01 (depuis mobile)
Il serait souhaitable de consulter les habitants du centre historique pour avoir leurs avis , lors des consultations avec les commerçants ou tout autres projets qui pourraient impacter sur leur cadre de vie .

2.Posté par Saez eric le 03/12/2015 17:13 (depuis mobile)
Utiliser la voie ferrée de l'hôtel campo jusqu'à la gare pour faire une route d'accès direct d'entrée de ville
Une seule voie un seul sens et recouverte sur l'ensemble
Hauteur 3 mètres pas plus et dessus une longue promenade genre High Line pour les

3.Posté par Sansone laetitia le 03/12/2015 17:52 (depuis mobile)
Un velib! Du quartier saint joseph jusqu'au sanguinaires!

4.Posté par Baffi le 03/12/2015 22:19
Il serait bien que les agents municipaux qui se servent de la balayeuse automatique , ne roulent pas à vide dans la ville sans faire tourner les balais automatiques .
Cette façon de procéder , est nuisible au budget essence qui grève nos impôts .
Ces machines doivent être utilisées à un rendement beaucoup plus perspicace pour une meilleur propreté de notre ville impériale et une meilleure économie .

5.Posté par albertini le 04/12/2015 10:31
Pistes pour rendre le centre historique attractif sans attendre 2030 :

Pour lutter contre la tendance des centres commerciaux périurbains qui se développent et sauver le centre ville d’Ajaccio, il faudrait repenser celui-ci comme un centre commercial, culturel et de vie à ciel ouvert et miser sur ses atouts : l’authenticité, la qualité architecturale, la qualité de vie…
Pour y parvenir : il faut que les espaces soient rendues aux piéton avec une piétonisation maximum.
Ainsi c’est dans un environnement apaisé que toute la région ainsi que les touristes auront plaisir à déambuler, visiter, consommer et vivre en centre ville.

La piétonisation de certaines rues du centre historique peut être immédiate sans gêner la circulation :
1) L’axe rue Notre Dame/rue Zevaco maire/rue Pozzo di Borgo : quasiment aucune voitures ne passent par cette rue : pourquoi ne pas piétonniser tout de suite ? Aujourd’hui elle est impraticable et dangereuse pour les piétons avec des trottoirs inexistants ou minuscules. Cette rue piétonnisée constituera alors un axe piéton apaisé, rapide et direct entre la place du diamant/cathédrale et le vieux port. Cette rue sera alors l’une des plus emprunté par la population et les touristes et des commerces pourront y prospérer.
2) La rue Forcioli-Conti : quasiment aucune voitures ne passent par cette rue. Cette rue piétonnisée constituera alors un axe direct et apaisé entre la place du diamant/cathédrale et la citadelle.
3) La rue Bonaparte : Cette axe circulatoire est inutile car sans cohérence : quel intérêt d’emprunter cette rue qui va de la place des palmiers vers la citadelle et oblige de rejoindre le vieux port ? Pour aller ou ? Les personnes souhaitant sortir de la ville passeront directement par la place des palmiers. Aucun intérêt de l’emprunter car aucun parc de stationnement n’existe au vieux port. De plus cette rue contribue à amener des voitures vers le vieux port qui mérite plus d’apaisement.

Autre Atout majeur de la ville qui n’est pas mis en valeur : LE PORT TINO ROSSI (vieux port)
C’est le pire aménagement possible : quasiment aucune place pour la promenade : une route à DOUBLE SENS entre la quai Napoléon et le bout de la jetée (qui rejoint le petit parking au bout de la jetée) qui prend tout l’espace alors qu’une totale piétonisation permettrait de créer un espace de promenade, des terrasses de café, des pistes sportives…
Le petit parking sans intérêt doit être supprimé pour permettre de supprimer cette route et de rendre à ce vieux port le lustre qu’il mérite pour constituer la principale vitrine de la ville.
Le vieux port constitue pour toutes les villes touristiques du monde le point d’attractivité majeur : Une simple suppression des voitures dans un premier temps le long de la jetée jusqu’aux commerces déjà en place permettrait d’y parvenir à moindre frais.

6.Posté par redondo nathalie le 04/12/2015 19:30 (depuis mobile)
Un peu de musique dans la rue fesh pour aigailler ces fêtes de Noël. Un peu plus d''''''''animations. La place du diamant mériterait un beau sapin un vrai un grand , pas un sapin en plastique. Les trottoirs n en parlons pas , les poubelles rue roi de

7.Posté par Fratè le 04/12/2015 19:54
Il faudrait installer des bacs de tri sélectif en face du théâtre l'Aghja sur le chemin de Biancarello. Les autres points de tri selectif sont trop loin de cette rue pour y aller à pied quand on est chargés. En plus il y a largement la place.

8.Posté par Francioni le 07/12/2015 14:10
L'aménagement du cœur de ville pourrait prendre en compte les axes suivants :

1-Volet transport
Révision du plan de déplacement urbain , favoriser un transport urbain fréquent ponctuel,et non soumis aux aléas (embouteillage) nécessitant de fait une voie réservée et favorisant le report modal (cf étude Gart/utp).
Favoriser les outils au service de la mobilité (saiev et GTFS RT , paiement mobile ,et mode de fidélisation au transport exemple de la carte libertan à Nantes )
Prendre en compte le train et notamment la possibilité d'un train urbain bi mode par la CTC
Prendre en compte les aménagements de fond de baie à venir .
Favoriser la création de parking relais à l'entrée de ville en lien avec les transports
Prendre en compte l'intermodalité( transport non urbain , train aéroport ) .
Créer un plan piéton et un plan vélo.
Favoriser les mobilité (pédibus pour les scolaires et autres initiatives)

2-Volet déchets
Mettre en place l'optimisation de la collecte des déchets notamment par la mise en place de conteneurs enfouis , d'une plus grande capacité limitant le débordement de conteneurs .
Mettre en place une redevance spéciale pour les déchets non ménagers (obligatoire ) ou ou à défaut une TEOM comprenant les déchets non ménagers (Cf loi de finance rectificative modifiant la TEOM).
favoriser le développement d'application pour signaler les désagréments (ex : dans ma rue )

3-Volet économie :
Élaborer une charte de l'aménagement commercial : devantures terrasses et enseignes complémentaire à l'AMVAP
Favoriser le développement de nouvelles technologies pour le commerce .
mobiliser le FISAC pour valoriser le petit commerce de proximité et des aides auprès d'un guichet unique comprenant plusieurs collectivités (compétence capa 2017 )
Utiliser le droit de préemption commercial.
Favoriser les baisses d’impôts locaux à l'instar des quartiers prioritaires de la ville .
soutien
Soutien à hébergement marchand dans le cadre d'une politique touristique tournée vers le l’aérien vers les pays étrangers .

4-Volet urbanisme
Élaborer un scot et notaient un schéma de développement commercial
favoriser le lien entre la ville et la mer
Mettre en place une charte de l’espace public et paysagère du cœur de ville .

5-Volet patrimoine .
Élaborer un schéma directeur d'aménagement lumière pour le patrimoine mais également pour le coeur de ville en prenant en compte la loi de transition énergétique (fonds ctc/ademe 2016), utiliser les nouvelles technologies pour la découverte du patrimoine .

9.Posté par Francioni le 07/12/2015 14:24
complément
1-Volet transport
Mettre en place système de feux centralisé permettant de réduire de 30 % les embouteillage (ex Systeme Gertrude - Bordeaux )

2-Volet déchet
étude d'optimisation des collectes au regard du protocole déchet

4-Volet urbanisme
Développement de L'oph centre ville et l'aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine .

10.Posté par Sophie Raspail le 07/12/2015 15:38
Concernant le volet transport et (un peu) économie :

DIAGNOSTIC

Ajaccio expérimente l’impasse du « tout-automobile » (c’est-à-dire que tout a été pensé et conçu pour la voiture comme unique mode de déplacement) et son cercle vicieux qui peut se décrire ainsi :
1. La ville s’adapte à la voiture : carrefours à feux, stationnement sur voirie, pénétrantes permettant d’accéder rapidement au centre-ville (RN193 ou RN194), …
2. Plus de voitures y pénètrent et y accèdent
3. Ceci induit une dégradation de la qualité de vie en ville (pollution, bruit et sécurité routière)
4. Les ménages quittent le centre-ville pour aller s’installer dans un pavillon en banlieue (Alata, Afa, Bastelicaccia, Porticcio, voire plus loin) où ils ont une meilleure qualité de vie mais, en contrepartie, dépendent de leur véhicule
5. Ils vont donc travailler en voiture en ville (contribuant ainsi à leur tour aux étapes 2 à 4)
6. Pour faire revenir les habitants en ville, on pense bien faire en leur offrant plus de stationnement en ville, contribuant ainsi aux étapes 2 à 4 et donc aux conséquences inverses

En ce qui concerne les commerces, il semble que le cercle vicieux soit similaire : une étude a montré que dans les villes qui ont le plus facilité la circulation en voiture, les petits commerces perdent davantage de clients au profit des hypermarchés de banlieue.
Il faut d’ailleurs savoir que les piétons et cyclistes sont les principaux clients des commerces de proximité et qu’ils consomment plus que les automobilistes.
Le slogan « no parking, no business » a été inventé dans les années 50 aux USA pour attirer la clientèle vers les centres commerciaux périphériques : il n’est adapté ni aux années 2000, ni au commerce de centre-ville où l’achat « plaisir » non programmé est majoritaire. Un centre-ville bruyant, pollué et encombré de véhicules ne donnent pas envie d’y passer la journée pour « faire les boutiques ».
Un consultant de la Chambre de Commerce de Paris a confirmé que les opérations de réhabilitation de voirie menées à l’occasion de créations de Zones 30, après la période toujours un peu difficile du chantier lui-même, par une augmentation du chiffre d’affaire des commerces riverains, malgré une diminution de l’espace accordé à la voiture. Une ville de 38000 habitants dans le sud-est de la France a fait le même constat à l’occasion du passage en Zone 30 de la principale artère.

PROPOSITIONS DE SOLUTIONS

Apaiser le centre-ville pour améliorer la qualité de vie en ville : zones 30, zones de rencontre, zones à trafic limité, piétonisation, …
Pas besoin d’attendre 2030 :
• A Buenos Aires, le maire (Mauricio Macri) a été élu pour son programme « rendre la ville agréable ». En une mandature, il a totalement réaménagé la ville à coups de peinture, notamment en rendant de la place sur la chaussée aux piétons (sas piéton, trottoirs élargis, zones de rencontre). Par ailleurs, il a tout misé sur l’aménagement urbain d’un site propre pour les bus.
• A Funchal (Madère), la piétonisation a été faite à moindre coût : des arbres en pot empêchent les véhicules de passer tout en décorant la ville.

Proposer des aménagements publics de qualité : places, promenades, voies douces, espaces verts, accessibilité des espaces publics, éclairage soigné, propreté, bancs pour les personnes âgées, …
A plus long terme, mais payant en terme d’image :
• Transformation des berges du Rhône à Lyon en un vrai espace public de qualité (avant : parking)
• A Cascais (Portugal), aménagement réservé aux modes doux permettant de rejoindre la mer depuis le centre-ville (15 kms)
• La ville de Pontevedra (ville des enfants) est devenue « aimable » en passant à une zone 30 généralisée (l’espace piéton tolère les voitures) et en misant tout sur la marche (plutôt que le transport en commun, la ville étant petite)

Mutualiser le stationnement et l’encourager à l’entrée de ville (ex : gare, parking-relais à l’extérieur judicieusement placés)

Sources :
• Présentation du 21/09/2015 de Frédéric Héran et Sonia Lavadinho à Ajaccio (journée d’échanges pour la mobilité durable en Corse)
• "Les citadins face à l’automobilité", V.Kaufmann, C.Jemelin et J.M.Guidez, EPFL + CERTU (1998)
• http://www.fubicy.org/spip.php?article192
• http://www.caue92.fr/IMG/pdf/2-caue92_1.4.pdf
• http://www.citylab.com/commute/2014/03/how-buenos-aires-unclogged-its-most-iconic-street/8549/
• http://fresques.ina.fr/rhone-alpes/fiche-media/Rhonal00050/l-amenagement-des-berges-du-rhone-a-lyon.html
• http://www.mobilicites.com/011-3078-Espagne-Pontevedra-la-ville-ou-les-pietons-sont-rois.html

11.Posté par ropers jean-michel le 07/12/2015 17:46
Bonjour, je propose un lieu entièrement dédié aux spectacles pour le jeune public qui est le public de demain. Une salle aménageable selon les différents spectacles ou activités ou tout serait à la dimension des enfants. Cela permettrait au service culturel de la ville de faire en plus bien sûr de la programmation actuelle de qualité une programmation spécifique pour le jeunes public. Il existe de très nombreux spectacles de très grande qualités un peu partout qui tout en divertissant peuvent développer l'esprit critique du jeune spectateur et le préparer généreusement à un être un spectateur avisé plus tard. Je suis prêt à rencontrer les personnes ad hoc pour mieux encore étayer mon idée. Merci à vous.

12.Posté par Francioni le 07/12/2015 18:43
D un point de vue économique il faut également prendre en compte le fait que le territoire ajaccien est essentiellement basé sur la présence d administration publique, le tourisme constitue aussi un revenu mais moins que d autres territoires de Corse du Sud (cf cartes du cget et notamment les études de Davezies et Talandier à ce sujet ).

La théorie de la base économique ainsi que la nouvelle économie géographique (krugman, fujita) Peuvent donner une grille de lecture des mécanismes à l oeuvre dans un ensemble urbain et sur la localisation des activités et sur la dispersion de l agglomération.
Ainsi figurent dans ces mécanismes de dispersion :
-Les externalites négatives :pollution atmosphérique/sonore, congestion du centre ville ,absence de parking etc. ;
-Les coûts de transport domicile-travail ou pour effectuer ses achats (commuting costs ou shopping costs) ; pour les biens manufacturés ;
-La rente foncière : absence de terrains à bâtir (seveso) et coût du foncier, plus la densité des activités augmente, plus les prix immobiliers et locatifs sont élevés (ménages et entreprises) . Pour les entreprises nécessitant de grands espaces, les coûts peuvent s’avérer exorbitants et les inciter à se délocaliser dans des zones moins denses favorisant l étalement urbain et le développement du péri urbain.
-Les interactions stratégiques : le dilemme des producteurs se résume à soit se rapprocher des pôles de concentration de consommateurs, afin d’augmenter leurs parts de marché mais subir une concurrence en prix plus forte du fait de la proximité des concurrents ; soit s’éloigner de ces pôles afin de relâcher la concurrence en prix mais perdre des parts de marché (cf hotelling -recours aux économies d échelle pour les grandes surfaces et franchises via des centrales d achat etc);

13.Posté par Faggianelli le 07/12/2015 20:29
Bonsoir,
- Première question, qu'en est il de Mezzavia, qui est aussi un quartier d'Ajaccio?
- Volet écologique: augmenter le nombre de bornes de tri sélectif, en choisissant de bons emplacements, la quantité suffisante dans chaque quartier, notamment à Mezzavia qui en manque.
Informer, sensibiliser la population, notamment par les enfants dans les écoles. Inciter à faire pratiquer le tri sélectif dans toutes les entreprises, les instances communales, les usagers. Pourquoi pas une prime ou baisse des impôts fonciers pour les usagers pratiquant le tri, comme le font certaines régions?
- Volet transports. Favoriser la création de parking relais à l'entrée de ville en lien avec les transports, notamment du côté de Mezzavia et Sarrola, où la ville se développe. Pour cela, augmenter le nombre et surtout la fréquence des transports publics de ce côté afin d'inciter la population à s'y garer pour accéder au centre ville.
Privilégier aussi pistes cyclables (de Saint Joseph à la gare, de Mezzavia à la gare....), pourquoi pas le velib?
Créer un plan piéton et un plan cycliste.
- Amplifier la bonne initiative del l'aiaccina, en desservant jusqu'aux quartiers des cannes et des salines.
- Proposer des aménagements publics : plus de promenades, d'espaces verts, d'espaces de plein air conviviaux....
- Mezzavia: aire de jeux pour les enfants, aire de promenades, piste cyclable, "aire verte". Car, Mezzavia reste un quartier d'Ajaccio, souvent délaissé... A noter un point positif: Merci pour le nouveau parking et les festivités prévues en décembre.

14.Posté par Selvini Thomas le 10/12/2015 16:07
Bonjour,

Avant toute modification d'ampleur, il me semble qu'il faut permettre aux habitants et usagers du coeur de ville de pouvoir stationner.
Car s'il est certain que dans un souci pratique, autant qu'écologique, il demeure indispensable de développer les transports en commun, encore faut il que ceux ci offrent un réel intérêt.
J'entends par là que je ne laisse mon véhicule qu'à condition qu'un véhicule mis à ma disposition m'offre un confort de temps, d'accès, de diversité proche de ce que j'aurais avec mes propres moyens. Or à ce jour, le bus subit les embouteillages, ce qui génère en plus de l'attente pour y accéder (pensons aux jours frais et pluvieux), un trajet tout aussi long. Et dans ce cas je ne trouve pas de plaisir ni d'intérêt à prendre le bus.

je remarque toutefois les bonnes initiatives telles que citadina et aiaccina.

un ou plusieurs parking me semblent indispensables donc. Marconajo (en sous sol, ou en étage, cela ne gachera en rien le charme de la ville), le sous sol de la place Abbatucci, un éventuel bâtiment du cours Napoléon s'il est dépeuplé, ou volontaire. la réfection du Diamant par la suite évidemment. la Citadelle également.

Une fois l'offre de places de stationnement augmentée, il me semble que le cours Napoleon devrait voir ses trottoirs revisités, les places de stationnement supprimées, un sens unique (vers la place diamant) adopté avec des voies roulantes usagers, une voie transport en commun et donc fluide, et des espaces livraisons.

le boulevard Sampiero devenant de fait sens unique également (sens sortie de ville).

Autre problème dans le coeur de ville (et certains quartiers), l'incivisme. Avec la fameuse double file dont usent et abusent certains.
Pour avoir expérimenté d'autres coeur de ville, il existe une police de proximité omniprésente et non négociante ni indulgente envers ces abus.
je l'ai vécu, et cela dissuade nettement de se garer de la sorte, même pour quelques instants.
Ce problème (en partie dû au manque de place aussi, reconnaissons le), n'en reste pas moins un problème qui aggrave l'harmonie et la fluidité du coeur de ville.

Je pense que ces solutions, certes coûteuses, peuvent néanmoins être de bons investissements, et redonner de l'éclat à une ville veillissante, dont la jeunesse semble préférer petit à petit les traits neufs et pratique de l'extension de Sarrola.

15.Posté par Yohann ROBIN le 13/12/2015 20:50
Bonjour,
Voici ma contribution pour changer le centre et la ville d’Ajaccio, qui pourra revivre ainsi que ses commerces :

INFRASTRUCTURES
• Déplacer à la sortie de la ville le port de commerce (l’aéroport n’est pas en centre-ville)

DEPLACEMENTS
Ne pensons plus qu’il faut obligatoirement la voiture pour se déplacer ; le développement des modes alternatifs à la voiture (marche, vélo, train, bus, …) contribue à la bonne santé économique des commerces de proximité.
Une personne qui peut aller au travail ou sortir en ville à pieds, en vélo, en train, en bus gagne en qualité de vie : santé, économies, moins de stress, …
• Une nouvelle organisation du stationnement avec :
o Parking privé (souterrain) pour les résidents
o Parking-relais en dehors de la ville pour les visiteurs
o Sanction du stationnement sauvage (ex : cours Napoléon sur le trottoir)
o Réduction du stationnement sur voirie/ en dehors des parkings

• Une nouvelle répartition de l’espace public :
o Généralisation de la piétonisation en centre-ville
o Zone 30 pour les voies routières dans toute la ville
o Voie réservée aux bus, aux services de secours et de sécurité ainsi qu’aux vélos
o Aménagement des bords de mer en créant une voie douce des Sanguinaires à Porticcio où de nombreuses personnes font du sport en l’absence de tout aménagement, c’est-à-dire sur la route
o Création de sentiers piétons inter-quartiers
o Réduction de la place prise sur les trottoirs par les cafés (cela apporte de l’animation, mais complique, voire empêche le passage)
o Amélioration de l’accessibilité des trottoirs (les personnes à mobilité réduite sont sur la route)
• Plus de sensibilisation dans les rues, écoles et administrations sur la non nécessité d’employer un véhicule motorisé pour les petits déplacements
• Augmenter les cadences des bus

PROPRETE, DECHETS
• Mise en place de plus de containers à déchets ménagers + tris souterrains
• Une verbalisation plus sérieuse envers l’incivisme et notamment sanction des personnes qui prennent la ville d’Ajaccio pour une poubelle : déjection canines, déchets déposés dans la rue, sur les plages et dans la mer, mégots de cigarette partout.
• Plus de sensibilisation dans les rues, écoles et administrations sur les déchets et le tri

ESPACES PUBLICS
• Animation de spectacles, « cinéma en plein air », Théâtre (place Austerlitz) toute l’année

16.Posté par Francioni le 15/12/2015 21:57
utres axes peuvent également être mis en avant

Tourisme :valoriser l ensemble du bassin de vie par le biais d'un contrat de pays touristique(ex pays de balagne période 2014-2020),pouvant aller de pair avec un contrat de destination Régional.

culture :élaborer un plan pour la culture sous toutes ses formes (musée, concerts exposition urbaine, art contemporain) y compris par le biais d une architecture valorisante (procédure de concours)

Aménagement urbain :transfert du port (fret et ferry)à aspretto (contrat de baie),utilisation du foncier inutilisé (friche gare /port/fond de baie) favoriser la communications à proximité du rivage en évitant la spécialisation des sols

Citoyen :appels à projets de quartier fréquents pour mobiliser les citoyens (lot et récompenses aux lauréats)

Numérique :favoriser l open data, permettant à la fois de ré utiliser les données mais également permettant d être un outil décisionnel et prédictif.

17.Posté par Mikaël le 02/01/2016 20:29 (depuis mobile)
Le potentiel d. Ajaccio est riche mais actuellement pas assez mis en valeur..! Plusieurs axes.. le tourisme. Les transports.. la circulation.. les trottoirs.. le patrimoine historique.. les façades des immeubles cours Napoléon.. une palette d. Ocr

18.Posté par Mikaël le 02/01/2016 20:39 (depuis mobile)
Rue fesch créer une zone de franchise commerciale coeur de ville.. Pour développer et soutenir les commerces de proximité. Cours Napoléon rendre les trottoirs aux piétons. Redéfinir l. Emprise des terrasses commerciales. Place diamant à repenser e

Nouveau commentaire :


Nos coordonnees
Direction Urbanisme

Responsable : Murielle Auneau 6 Bd Lantivy 20000 Ajaccio Tél : 04.95.51.52.58 Fax : 04.95.51.53.54 E-mail : urbanisme@ville-ajaccio.fr

Direction de l'Habitat et du Renouvellement Urbain

Responsable : Charlotte TELESFORI Direction Générale des Services Techniques - DGST 6, Bd Lantivy 20000 Ajaccio Tél : 33(0)4.95.10.41.00 Plus de détails

Les sites d'Ajaccio :

Communauté D'agglomération Pays Ajaccien I * AJaccio Palais Musée Fesch Opération Grand Site :: Les iles Sanguinaires et la Parata U Palatinu Parlami Corsu -->